Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 14:08

Silence


Ce matin il fait beau, le vent retient sa voix

Le soleil me réchauffe et les ombres sont nettes

Pourtant le ciel est lourd sa couleur de plomb, blette

Sur la mer désertée nul voilier ne se voit


Douce mélancolie tout semble suspendu

Le temps s'est arrêté prodigieux silence

La mer est un désert le ciel même une absence

En attente de qui de quel inattendu ?


Depuis que tu partis c'est ainsi dans ma vie

Souvent mes jours sont vides et souvent je m'ennuie

Solitude bénie ô toi qui me construit


Mon coeur est recentré sur la flammèche intime

Par ce vide creusé toi seule me conduit

Où le bonheur jaillit pour le partage ultime


Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Amours douloureuses
commenter cet article

commentaires

didier 22/10/2008 13:59

Je viens au début de ton blog michel ,pour te réconforter je crois avoir perçu douleur et solitude liza te donne beaucoup et moi j'essaye aussi car tu est un vrai ami nous sommes la pour t'aider aussi quand tu en as besoin et nous ne te lacherons pas recois toute ma gratitude tu prends ce que tu veux sur mon blog michel c'est si beau ce que tu fais et recois toute ma délicate amitié        didier

Stellamaris 22/10/2008 18:57


C'est adorable cher ami ... Ne vous en faites pas, la douleur et la solitude m'ont étreint, c'est vrai, mais pas éteint, la nuance est de taille ! Et maintenant je vais vraiment bien, je pense que
ça se voit dans mes derniers poèmes ...

Et votre amitié à tous les deux me fait beaucoup de bien aussi !

Vous avez la mienne pleine et entière ...