Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 12:07
Une poésie libre du troubadour, je vous invite à visiter son blog


Il était une fois un troubadour

Qui, en chantant, contait son amour
Pour une fille de fée,
Un enfant de l'été
Aux yeux couleurs rosée

Qui, en chantant, contait son amour
Pour un beau troubadour,
Un enfant de l'été ,
Aux cheveux couleurs blés.

Pour un beau troubadour
Elle avait refusé maintes prétendants
Aux cheveux couleurs blés
Car il serait le seul à être son amant.

Elle avait refusé maintes prétendants,
Il en était heureux
Car il serait le seul à être son amant,
Ils s'aimaient tout les deux.

Il en était heureux,
Elle en était heureuse,
Ils s'aimaient tout les deux,
Elle serait à jamais amoureuse.

Elle en était heureuse,
Elle ne savait pas,
Elle serait à jamais amoureuse,
Elle ne savait pas qu'approchait son trépas.

Elle ne savait pas
Combien l'homme est inconstant,
Elle ne savait pas qu'approchait son trépas
A cause de son amant.

Combien l'homme est inconstant,
Elle l'appris hélas
A cause de son amant
Quand d'elle il devint las.

Elle l'appris hélas,
Elle pleura, perdu de vue le jour
Quand d'elle il devint las
Elle se tua, chantant son amour :

Il était une fois un troubadour


Partager cet article

Repost 0
Publié par Le troubadour - dans Textes d'êtres chers
commenter cet article

commentaires

Casse-bonbec 04/06/2008 22:31

De rien, ton fils mérite ces compliments. Tes fils ont de la chance d'avoir un père aussi compréhensif et d'avoir pu t'entraîner dans la poésie.Ma mère à moi, quand elle a découvert mes poèmes (j'avais une vingtaine d'années et j'étais étudiante en fac) en a déchiré et à menacé de me "foutre à la porte" pour que "j'arrête mes conneries". J'ai fait semblant d'arrêter mais je n'en ai que plus écrit.Merci de m'avoir mise dans tes liens avec un commentaire aussi élogieux !   

Stellamaris 04/06/2008 22:39


Le commentaire sur le lien, c'est du coeur. Si je mets un site en lien, c'est parce qu'il me plait, alors pourquoi ne pas dire en quoi ? Ca aidera le lecteur à s'orienter en fonction de sa propre
sensibilité plutôt que de cliquer au hasard ...

Toute mon amitié.


Casse-bonbec 04/06/2008 15:38

Très joli. Bravo à ton fils... comme quoi, aux âmes bien nées et coetera !c'est amusant, j'ai écrit (il y a une quinzaine d'années déjà !) une petite chanson en anglais, sur un air médiéval, qui raconte un peu la même histoire...

Stellamaris 04/06/2008 19:29


Merci pour lui


Minuimivie 04/06/2008 15:12

quelle maturité dans l'écrit et le propos! félicitation. tendresse à vous deux

Stellamaris 04/06/2008 19:28


Merci pour lui


Claudie Becques (Clo) 03/06/2008 22:50

Joli poème. Félicite ton fils de ma part.J'aurai tellement aimé que l'un de mes enfants partage ma passion de l'écriture !Amitié. Clo

Stellamaris 03/06/2008 22:53


Moi c'est l'inverse : c'est mes deux fils qui m'ont donné le virus ! Amitié


liedich 03/06/2008 22:36

Bonsoir,et bien, en voilà un qui ne perd pas de temps.c'est plein de fraîcheur.félicitations.et amitiés collègue comme l'on dit chez moi,liedich 

Stellamaris 03/06/2008 22:48


Merci beaucoup


Averliche 03/06/2008 22:20

Anticonventionnel et choquant. Excellent.Félicitations au fiston.Averliche (qui me suis à nouveau essayé aux contraintes du sonnet).

Stellamaris 03/06/2008 22:32


Merci pour lui. J'arrive


Michel 03/06/2008 20:59

Félicitation pour le fiston.......sensibliser la jeunesse par la poésie est trés judicieux........tout y est en ELLE.........il faut ouvrir son coeur.       Le texte de Namaste " Sur la terre " est trés poignant ............                     Bonsoir, amitiés, le Mimi.

Stellamaris 03/06/2008 21:02


Il ne faut pas s'y tromper, c'est les fistons qui m'ont sensibilisé à la poésie, au contraire !

Quand au texte de Namasté, il me prend aux tripes, c'est pour celà que je l'ai posté

Toute mon amitié


scoobydu41 03/06/2008 15:17

Bravo à ton fils

Stellamaris 03/06/2008 19:52


Merci pour lui