Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 19:45

Du troubadour, je vous invite à le visiter sur son blog


La vie s'effiloche au rythme du monde,
Les rêves défraîchis attendent dans leur tombe,
L'heure n'a pas sonné de leur renaissance :
Les cendres sont trop fraiches,
Les larmes qui s'assèchent
N'ont pas fini leur danse.

Ne laissez pas le vent disperser ces cendres,
Ne laissez pas la terre absorber ces larmes,
Ce sont nos seules armes
Et même avec elles, nous ne pouvons qu'attendre.

Les cendres se sont dispersé
Les larmes ont été absorbées
L'heure de la renaissance a sonné
Mais les rêves dans leurs tombeaux sont encore bloqués.


Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Très joli.Pas gai, gai... mais joliment dit.Mes félicitations à ton fils.
Répondre
S

Merci pour lui, je transmets


L
J'ai beaucoup aimé ces "rêves"sans rêveprometteur le petit    lolamitiés à toi le papaet au fiston aussiLili
Répondre
S

Merci, je lui retransmets


M
Joli poème, plein d'une sensibilité poignante. A bientôt. Stellamaris. Malou
Répondre
S

Merci pour lui


C
Très joli, à la fois optimiste et pessimiste... engagé... très bien.J'ai noté quelques fautes (pas de prosodie, je n'y prête jamais attention) mais d'orthographe ou de conjugaison... disons que ce sont des fautes de frappe... Sachant que tu prends toujours bonne note de ce genre de remarque et surtout, que tu ne t'en offusques pas, je me permets, pour une fois, de les relever.vers 4 : fraiches (sans accent circonflexe sur le i... ou bien je ne le vois pas... j'avoue, j'ai la vue basse !)vers 6 : n'ont pas finie leur danse (fini ne doit pas être accordé ici)vers 11 : les cendres ont été dispersés (au lieu de dispersées)vers 12 : les larmes ont été absorbés (au lieu d'absorbées)vers 13 : à sonné (au lieu de "a sonné")vers 14 : leurs (au pluriel) tombeau (au sg).Quoi qu'il en soit, ces erreurs n'enlèvent rien à la beauté du texte, à sa puissance, à sa sincérité.  
Répondre
S

Je corrige et je retransmets à mon fils tes félicitations, merci pour lui. Quand à des remarques de prosodie, elles seraient sans objet, c'est de la poésie libre.