Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 21:15

Une amie de plume, CRIS que vous pouvez retrouver sur "laguerredesmots.com/CRIS", qui me dit détester les haïkus, m'a surpris hier en écrivant un poème qui, sans rien avoir d'un haïku, en avait à mon sens tout à fait l'esprit. J'ai pris plaisir à le réécrire en haïkus, et elle a eu la gentillesse de m'autoriser à vous présenter les deux versions. Les voici, dites-moi ce que vous en pensez

Le texte de CRIS Le mien

Le jaune mène la danse
Comme l'ondulation des fleurs de colza
Sous la caresse du vent,

Suivi du bleu semblable à la vague
Qui va et vient au gré des marées,
Comme le ciel dégagé d'une journée d'été

Puis le rouge comme un rubis posé
Dans un précieux écrin
Termine la farandole qui tourne sans fin ...

C'est la ronde des couleurs ....
Jaune danse en tête
Ondulation du colza
Caresse du vent

Bleu suit comme vagues
Au va et vient des marées
Ciel pur, bel été

Rouge est un rubis
Dans l'écrin, il clôt la danse
Qui tourne sans fin

 



Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Chers à mon coeur
commenter cet article

commentaires

topotore 18/07/2008 09:03

Je me suis régalé devant cette page à noter le travail de Stellamaris et suivre les com.Une idée erronée : pas de verbe dans le Haïku. Bien sûr que si et surtout quand il n'est pas écrit. "Feuilles dans le vent" ou "Rubis étincelle".Peut-être que l'évocation de la nature, toujours en mouvement, crée justement l'ondulation du coeur quand il est ému.Non plus spécialiste, je ne fais là qu'ajouter une goutte de poésie.

Stellamaris 23/07/2008 21:40


Merci beaucoup pour ce commentaire ! J'aime beaucoup ce que tu écris sur le mouvement dans les haïku, j'essaierai d'en tenir compte


cris 11/06/2008 13:19

Pour ne point paraitre obtuse, je me suis intéresée d'un peu plus près aux haïkus (j'ai du mal !!)J'ai encore une question : certes j'ai bien vu le 5/7/5 ... mais la rime ? c'est libre? c'est miex avec ou sans ? y a -t-il une règle pour ça ? Je suis désolée de t'ennuyer avec mes quetions "idiotes" !!

Stellamaris 11/06/2008 13:22


Aucune rime pour la poésie japonnaise, afin de mieux mettre en évidence le caractère indépendant des vers

Toute mon amitié


cris 08/06/2008 13:58

il me semble avoir compris que les haïkus ne comportaient pas de verbes ? bah... justement, le verbe donne un mouvement et de l'action , c'est ce que j'ai du mal à ressentir en lisant un haïku ..C'est juste une touche de couleurs ou d'émotions ... mais inerte, me suis je bien fait comprendre ?En tout cas, c'est ce que je ressens ! et je crois que c'est là où je bloque ... mais je n'ai pas dit mon dernier mot, je m'entraîne en secret !!!! (rires)

Stellamaris 08/06/2008 14:14


Je ne prétends pas expert en haïkus, loin de là, il y a de mois, je ne savais même pas ce que c'est ! je travaille donc au ressenti et d'après des choses que j'ai lues et entendues ici et là
...

D'après ce que j'ai compris, un haïku doit être un instantané, voire une suite d'instantanés, regardés de l'extérieur. Il ne doit donc pas avoir d'implication personnelle de l'auteur, par contre
rien ne s'oppose à ce qu'il y ait un ou plusieurs verbes, si cet instantané est celui d'un mouvement. Par contre, ce qui est mal vu (même si je ne respecte pas toujours strictement cette règle),
c'est que les vers dépendent les uns des autres, par exemple avec le sujet dans un vers et le verbe au vers suivant. Ils doivent rester autant que possible indépendants.

Un plan, non obligatoire mais assez courant concernant les haïkus, est le suivant :
Premier vers : situation initiale
Deuxième vers : élément perturbateur, mouvement
Troisième vers : Perception de la cène

Merci d'être repassé, toute mon amitié


Claudie Becques (Clo) 07/06/2008 09:43

Tu sais je fonctionne au ressenti, et c'est donc rarement la forme qui me bloque.Les deux premiers haïku me renvoient bien les images, pas le dernier. "rouge est rubis" c'est trop évident et les trois vers sont "secs" alors je préfère la version CRIS qui déverse davantage de douceur.Mais c'est juste mon avis et que tu souhaitais des explications...Amicalement. Clo

Stellamaris 07/06/2008 09:46


Mais ton avis m'importe chère amie ! Comment s'améliorer sans des avis, surtout quand ils sont bienveillants ?

Toute mon amitié, bon week-end


Théo 06/06/2008 23:11

C'est un exercice intéressant, je trouve -mais difficile. D'un point de vue "prosodique" ou mélodique, le haïku n'a rien de très attirant. Par contre, c'est parfois un raccourci génial, une image sublime ... Et c'est ça, je crois, le vrai défi du haïku :)Bravo Michel

Stellamaris 06/06/2008 23:18


Tout à fait d'accord avec toi sur le défi des haïkus. Merci, amitiés


estelune 06/06/2008 22:15

les deux sont beaux mais j'aime beaucoup la seconde version et ça me tente les haïku ( rire)A bientôt

Stellamaris 06/06/2008 22:25


Merci chère amie, essaie si ça te tente !


Claudie Becques (Clo) 06/06/2008 17:26

Très jolies toutes les deux ces rondes des couleurs.Je bloque juste sur le dernier haïku.Arriveras-tu à "convertir" CRIS ? (sourire)

Stellamaris 06/06/2008 18:36


Peux-tu me dire ce qui bloque sur le dernier haïku ? Pour que je puisse m'améliorer ... Merci

Je relis le lendemain et je crois avoir compris ce qui bloque. Le "qui" du dernier vers semble se rattacher à l'écrin alors qu'il s'agissait bien évidemment de la danse. Je l'ai corrigé. Merci
d'avoir attiré mon attention

Voici le texte original





Rouge est un rubis
Clôt la danse en son écrin
Qui tourne sans fin






eolina/korrigane 06/06/2008 16:10

J'aime les deux versions... Chacun a sa façon d'écrire sur les couleurs...Ça pourrait faire un "book"...j'ai écrit un jour un texte sur les couleurs aussi sur mon autre blog. Je vais le  remettre sur celui vers lequel j'envoie mon présent lien. Bonne journée.

Stellamaris 06/06/2008 18:37


J'attends un peu et je viendrais le voir. Bonne journée à toi.