Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 20:04
Image hébergée par servimg.com

Nota : cette forme poétique est un "rondeau nouveau", appelée ainsi depuis le ... XVème siècle quand elle supplanta les formes médiévales du rondeau !
2 formes existent :
En octosyllabes : ABBA ABc ABBAc, ou "c" est formé des deux ou trois premières syllabes du premier vers
En décasyllabes : AABBA AABc AABBAc, ou "c" est formé des trois ou quatre premières syllabes du premier vers

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Amours douloureuses
commenter cet article

commentaires

Gabrielle Bremond 24/10/2010 15:09



vraiment très astucieux d'avoir déchiré le couple de Millet...Quand l'Angélus résonnera-t-il à nouveau pour eux deux?


C'est une question que je ne m'étais jamais posée: que prient-ils, ces deux-là?


 


Texte très fort et très émouvant.



Stellamaris 24/10/2010 15:18



Oui, il n'est pas étonnant qu'un texte écrit suite à une épreuve de cette ampleur soit émouvant ... Merci de tout coeur ! Toute mon amitié.



l'hippocampe 17/11/2008 21:37

Oui, c'est ce que je comprends en parcourant ton blog. Mais la poésie, chez toi, ça ne date pas d'hier manifestement ...Désolée pour le pargage...bien sûr, c'était partage!

Stellamaris 17/11/2008 21:43


Ca ne date pas d'hier ... tout au plus d'avant-hier ! J'ai commencé à écrire en avril ...

Toute mon amitié, merci de ta visite !


l'hippocampe 17/11/2008 20:37

Belle idée que celle de la poésie salvatrice, je pargage !Et belle idée aussi que ce fond d'angélus, en effet avec l'éclairage du texte ils ont bien l'air plongés chacun dans leurs pensées, et un peu dans le marasme, nos deux cultivateurs ! Mais, bon, on sait bien  que le soleil reviendra ! L'Hippocampe.

Stellamaris 17/11/2008 21:07


Merci à toi que je découvre sur mes pages ! La poésie salvatrice, c'est ce que je vis tous les jours, c'est ce qui m'a permis de surmonter cette épreuve ... Toute mon amitié.


bruissement 29/09/2008 09:47

vraiment 20 ans : c'est trop court! je compatis à ta peine!moi qui suis si novice en poésie , je fais des vers libres et je ne connaissais pas le rondeau!!: merci pour les explications J'ai fait un poème sur les 34 ans de notre mariage: "Promenade pour nos noces d'ambre" (nous en sommes à 35) et je ne trouve pas qu'il faille tant mettre d'eau dans son vin pour durer, je préfère la franchise et la droiture, et beaucoup d'amour, car certes il faut savoir souvent pardonner

Stellamaris 29/09/2008 12:27


Merci beaucoup cher ami !


POETAC 29/08/2008 18:15

J AIME BCPCIAO

Stellamaris 29/08/2008 18:18


Merci !


Hamilcar01 14/08/2008 19:42

J'avais vingt ans J’avais vingt ans, en quarante-deux Combien m’en donnes-tu aujourd’hui ? On vivait sous la botte des schleus Qu’es-tu devenue mon amie ? J’avais vingt ans en cinquante-six Tes yeux bleus, tes cheveux noirs Nous voguions sur la Tamise Les cœurs amoureux, pleins d’espoir J’avais vingt ans en soixante-huit Quand sous les pavés gisait la plage Et nos vacances chez les inuit Te souviens-tu de ce voyage ? J’avais vingt ans en quatre-vingt Quand, du mur, les lézardes Ouvraient ces espoirs pour un demain Qu’aujourd’hui tu te hasardes J’avais vingt ans en quatre-vingt-douze C’était hier, je m’en souviens encore, Lorsque tu m’as dit : "Plus rien ne m’amuse ! " Et tu changeas ainsi mon sort J’ai plus de cent ans, aujourd’hui Le cœur lourd, l’esprit aigri Depuis que tu es sortie de ma vie C’est fou ce que j’ai vieilli Je garde encore dans la mémoire Toutes ces nuits, ces veillées, tard Où enlacés, tous deux amants, On faisait reculer les affres du temps ..... ..... J’avais vingt ans en quarante-deux De toi j’étais amoureux transi J’en ai toujours vingt aujourd’hui Sous cette stèle en marbre gris. Prends soin de toiVae

Stellamaris 14/08/2008 19:46


Ce poème est superbe ! Plein d'émotion, merci


shaliane 31/07/2008 18:22

Et peut on continuer sur un nombre plus grand de strophes de la même manière? La forme m'intéresse!A bientôt

Stellamaris 31/07/2008 18:51


Le rondeau est un poème à forme fixe. On peut toujours rallonger, mais ce ne sera plus un rondeau !

Mqis il existe de nombreuses autres formes poétiques avec refrain, le gazhal par exemple; et on est toujours libre d'en inventer si on le souhaite ...

Toute mon amitié


Casse-bonbec 03/07/2008 23:35

Vingt ans... ça peut paraître si court, dans ces cas-là...  N'attends pas 20 ans de plus pour retrouver la joie de vivre !    

Stellamaris 03/07/2008 23:58


J'y travaille chaque jour !


Clo 03/07/2008 19:24

Je suis POUR le rondeau nouveau (sourire).J'aime beaucoup la musique que cela crée.J'ai copié-collé tes explications pour m'y essayer.Sais-tu que je rame toujours pour essayer un ghasal ?Grrr.... Le pitbull ne lâchera pas !! -;)))Amicalement. Clo

Stellamaris 03/07/2008 20:25


Toute mon amitié à toi aussi !


Gérard Brazon 03/07/2008 11:45

Oui, il faut souvent mettre de l'eau dans son vin.Admettre souvent et fermer les yeux parfois.Mais les femmes ont ce génie venu du divinDe pardonner nos faiblesses, d'avoir la foi.Ce que nous sommes incapables de faireSans sombrer dans le doute, l'alcool et l'enfer.

Stellamaris 03/07/2008 12:18


La mienne n'a pas eu cette force ... Je ne lui en veux pas, mais c'est dur

Toute mon amitié


marinachili 03/07/2008 11:08

Oui vingt ans c'est long! Ou pas assez! J'en suis à trente sept pour un second mariage et je ne le regrette pas. Il m'a fallu cependant éssuyer des déceptions, pardonner et pour raviver la flemme être inventive. pas évident mais réussi! Amicalement. Violette

Stellamaris 03/07/2008 12:17


Pas assez...

Mes amitiés


Babou* 03/07/2008 09:01

Superbe... J'adore la musicalité de ce poème. Amicalement Babou*

Stellamaris 03/07/2008 12:17


Merci beaucoup chère amie


marlou 03/07/2008 05:15

Un rondeau tout en harmonies, merci, Stellamaris, de ce beau poème

Stellamaris 03/07/2008 06:18


Merci !


katherine 02/07/2008 23:41

Voilà un bien joli poème.Tout ceci est très technique, lorsque tu parles de "rondeaunouveau" (bien que je sache ce que c'est).Très difficile comme exercice, bravo.Bonne soirée.

Stellamaris 02/07/2008 23:47


Merci à toi, bonne soirée ! Je mets ces explications techniques au cas où des lecteurs seraient tentés de se lancer ...