Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 12:54
Image hébergée par servimg.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Voyages
commenter cet article

commentaires

lili-la-rebelle 15/08/2008 09:31

Il est dommage d'avoir à fermer les voletset de vivre dans la pénombrealors qu'il fait si clair dehorsamicalementLili

Stellamaris 15/08/2008 09:33


J'ai beaucoup de mal aussi ! Je préfère mille foid l'été en Bretagne ... Ou au Cap Nord !


Babou* 14/08/2008 00:23

Simplement superbe... et tellement vrai.Mes parisiens sont toujours surpris de nous voir les volets clos dès 10.00 heures le matin.Mais la chaleur du Sud est comme tu le dis si bien écrasante... bon pas trop en ce moment.Amicalementbabou*

Stellamaris 14/08/2008 00:27


Merci, toute mon amitié à toi aussi


marlou 13/08/2008 15:16

J'aime beaucoup ce haiku de la chaleur, chose que je connais bien moi aussi

Stellamaris 13/08/2008 16:58


Merci chère amie


katherine 13/08/2008 14:28

Là aussi tu as tout dit!Je suis du Sud de la France donc..les volets fermés et la chaleur écrasante je sais ce que c'est.katherine

Stellamaris 13/08/2008 16:58


Moi aussi ... Je ne supporte plus !


Casse-bonbec 13/08/2008 14:11

Oh, je retrouve mon enfance... la chaleur qui pèse comme un manteau très épais, les jeux d'enfants, indienne sur le sentier de la paix, sous le saule pleureur qui me servait de cabane, et partout, l'odeur de la sève des pins et le chant entêtant des cigales....Merci !

Stellamaris 13/08/2008 16:57


Merci à toi !