Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 12:12
C'est un grand plaisir pour moi de vous présenter ce superbe sonnet irrégulier de mon fils, "Le chimiste qui se croyait littéraire"

Image hébergée par servimg.com
Partager cet article
Repost0

commentaires

U
Que ton fils soit fou, c'est une excellente nouvelle:)Papa est trop sage et trop gentil :)Toute mon amitié à cette belle famille....... :)
Répondre
S

Merci chère amie, bises !


M
Il a de qui tenir, le fiston décidément...Bravo !
Répondre
S

Sauf que c'est lui qui m'a donné la vocation ... En fait c'est moi qui ais de qui tenir !


A
On sent une odeur de surréalisme :D
Répondre
S

C'est vrai que mon fils y tend plus facilement que moi ...

Toute mon amitié.


L
J'ai encore bien ri avec ce texte! Bonne soirée. Bises. Violette
Répondre
S

Merci mon amie ! Bonne soirée, bises.


K
Génial!J'ai pris mon pied, si j'ose dire!lolBisous
Répondre
S

Merci chère amie !


B
Alors c'est le monde à l'envers quand de l'enfant littéraire nait un papa poète... riresMes félicitations à ce chimiste qui fait danser les mots... pas comme un pied.Amicalement à vous deux Babou*
Répondre
S

Mes amitiés à toi aussi !


M
Les chiens ne font pas des chats et pourtant... voilà un poète qui enfante un chimiste! mais on nous le montre renaissant et excellant aux vers! ouf! sauvé! bises embourrasquées. Maloups tout ceci dit dans la tendresse, tu m'as bien comprise?
Répondre
S

Bien sur que je t'ai comprise ! Mais en fait, c'est le chimiste qui était littéraire avant moi et qui m'a collé le virus !

Grosses bises, toute mon amitié.


C
Superbe texte. Toujours autant de talent, le petit chimiste !  
Répondre
S

Tout à fait !


U
Formidable!Tu deviens fou Stelamaris... ça me plaît bien :)
Répondre
S

Regarde bien : ce n'est pas de moi mais de mon fils, "Le chimiste qui se croyait littéraire". Je lui retransmets.