Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 20:38
Image hébergée par servimg.com
Partager cet article
Repost0

commentaires

U
Encre pure et blanche... tu as bien belle et sauvage muse Stellamaris :)
Répondre
S

Merci beaucoup chère amie ! Très bonne soirée.


B
Que j'aime lire les mots quand ta plume s'envole.... lyrique elle nous porte avec... c'est tellement bon.Bises mon amiBabou*
Répondre
S

Merci beaucoup chère amie ! Bises.


K
Ton poème est enthousiasmant!La plume bien meilleure qu'un psy, ça oui et moins onéreuse aussi ;)Bises sur ta soirée
Répondre
S

Merci beaucoup très chère amie ! Bises aussi.


M
Comme tu analyses bien, les privilèges du poète, toute mon amitié
Répondre
S

Merci ! Toute mon amitié aussi.


F
Lol ! ma première impression à la lecture c'est waouw, une bouchée à la reine que la muse de Stellamaris lol !Trés joli ...Mes amitiés
Répondre
S

Merci beaucoup chère amie ! Bises, mes amitiés.


C
Très beau!!Les mots coulent comme glissent l'eau sur les ailes du cygne... pure merveille... merci pour ce partage, bonne journée
Répondre
S

Merci


L
Quand ta Muse est là court ta plume et la tristesse te quitte ... C'est ce que je te souhaite, toujours et pour toujours, c'est magnifique Michel . Je réfléchis à ce que tu m'as écrit en commentaire ... Merci de tout mon coeur pour ces réflexions essentielles . Merci d'abord de comprendre et de ressentir mon désarroi . Je réfléchis pour de bon ... c'est vrai que je subis ma vie, j'en suis la spectatrice qui s'enferme toute seule, qui a peur d'esquisser un mouvement,  j'ai peur d'avancer, mais ce point de vue sur le déséquilibre perpétuel, cette succession de chutes, tu as tellement raison ... L'apprivoiser ... il faudrait que je commence par la peur ... et ne plus fuir ce qui me broie . Ce sentiment de culpabilité, je ne réalisais pas qu'il était si "visible" aux yeux de ceux qui me lisent et me connaissent ... comme toi ... j'ose à peine me considérer comme une victime, pourtant s'agissant des autres, je ressens très fort leur souffrance, en profondeur, mais je suis implacable envers moi-même . Je n'ai pas conscience de ce que je suis, tu sais ... mais tu m'aides beaucoup, tu m'es un très précieux soutien, tes mots me portent quand je me sens trop seule, transparente, inexistante ou pire ... encombrante . Au creux de la nuit ... maintenant, et depuis des heures, mes angoisses me dévorent ... Alors je pense à tes mots, je me dis que je n'ai pas le droit ... tu m'as dit encore ces mots qui me touchent tant ... que je ne suis pas seule, et surtout que je te suis très précieuse . Merci de tout mon coeur . Gros gros bisous .Liza 
Répondre
S

Gros gros bisous. De savoir que je peux t"aider, ne serait-ce qu'un peu, me réchaufffe le coeur. Bises.