Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 21:51
Ce poème développe la légende esquissée dans "Les femmes cygnes d'Ouessant"

Image hébergée par servimg.com

* Voir "La légende des Morganès"

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Contes et légendes
commenter cet article

commentaires

katherine 03/10/2008 14:49

Encore une si belle légende, si joliment narrée.Bises

Stellamaris 03/10/2008 18:26


Merci beaucoup très chère amie ! Bises.


Liza Peninon 02/10/2008 23:43

Je me sens "petite" devant ce poème, tu sais ... Merci de tout mon coeur, mon Michel, et mon coeur est réchauffé de savoir que ce petit poème de moi parle au tien . C'est vrai qu'on a chacun pensé à la pluie d'une manière poétique ! Oui, je confirme, je présume de mes forces et je "tire sur la corde" alors que je n'ai plus "droit à l'erreur" . Tu as tout compris ... tu comprends toujours tout . Le climat de confiance qui va devoir s'établir entre ce nouveau médecin et moi est une nécessité, mais il a déjà vu, avec tous les médicaments que je prends, ce qu'il en était ... Tu as raison pour le cercle vicieux allant des insomnies aux angoisses . C'est une spirale infernale . Mais je suis en plus d'une nature angoissée, et ce, depuis l'enfance . Pour le corps médical je ne suis pas un cas facile ... difficile de me maintenir en équilibre . mais tu as entièrement raison . Tu es parti te coucher et moi je n'ai pas encore mangé ... Il faut que je t'écoute, et que je tienne . Grâce à ta main tendue, toujours ... je sais que tu es tellement généreux que tu ne me lâcheras pas . J'ai à moitié un malaise ... il faut que j'avale quelque chose . Je ne vois plus les éclats de bonheur quand je suis dans cet état-là . Mais je n'oublie rien . Surtout quand tu me redis que je te suis très précieuse . Toi aussi, Michel, tu l'es pour moi . Bonne nuit . Gros gros bisous .Liza

Stellamaris 02/10/2008 23:45


Très bonne nuit, et bon apétit. Très grosses bises. Je t'embrasse très fort.


Liza Peninon 02/10/2008 22:59

Fabuleux, ton talent est incroyable, Michel . Ta plume m'étonnera toujours .Tu as raison, je me laisse écraser sous le joug du passé, j'ai beaucoup de mal à vivre au présent, merci de tout mon coeur pour tes mots, tu m'aides à ne pas laisser se perdre les éclats de bonheur ... Michel j'ai tellement peur ... Tu m'es tout aussi précieux, merci d'être là, toujours . Gros gros bisous .Liza

Stellamaris 02/10/2008 23:07


Gros, gros bisous. Grosses bises. Je viens de t'écrire sur ton blog. Je ne me couche pas tout de suite, tu peux encore me répondre si tu veux.