Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 23:35
Image hébergée par servimg.com
Partager cet article
Repost0

commentaires

U
J'aime beaucoup quand tu te livres ainsi: ton âme d'enfant transpire, et c'est doux à lire...Baisers.
Répondre
S

Merci chère amie ! Un commentaire qui me touche ... Bises.


M
Je crois en effet que c'est de la même veine...Les grands esprits...
Répondre
S

Merci chère amie !


J
Entendre et écouter, nuance subtile mais essentielle.
Répondre
S

Tout à fait, merci !


K
Il est toujours étrange d'imaginer ce que peuvent ressentir les gens que l'on croise et imaginer leur vie.Bises
Répondre
S

Merci ! Bises


C
Un bien joli poème Stellamaris pour nous rappeler qu'on n'est jamais tout à fait seul ; il faut juste tendre l'oreille... tendre son coeur.Avec toute mon amitié. Une convalescente de retour : Claudie
Répondre
S

Ca fait plaisir de te lire ! Bon rétablissement !


M
Il est superbe cet texte......Stella.......comme nos silences sont des cris.............Mimi
Répondre
S

Merci mon ami !


C
je rejoins notre amie Marlou : le poète est plus sensible à la solitude des autres qu'à la siennebises
Répondre
S

Sans doute ... Bises.


M
Quand parle le poète, il parle de tous, donc, il ne peut connaitre la solitude...Amicalement
Répondre
S

C'est vrai ... S'il tend l'oreille, ce qui reste un choix volontaire. Bises.


C
A l'époque où j'écrivais chaque jour, la moindre rencontre était ainsi source de pooème... il suffisait que je tente d'imaginer la vie de la personne entrevue et un poème se formait dans ma tête.
Répondre
S

Encore faut-il se mettre en état d'écoute ! Bises.


L
Tu n'es jamais seul, mon Michel, et ton poème est vraiment bouleversant ... être à l'écoute du Monde, de l'Humain, n'est-ce pas l'Essentiel ?Merci de tout mon coeur pour tes très beaux commentaires qui me touchent beaucoup . Merci de me dire que je fais partie des véritables Humains . Et toi donc ! Les mots peuvent être superbes, mais il en est de très destructeurs, meurtriers . Merci de tout mon coeur pour les si belles choses que tu m'offres, tes mots apposés aux miens sont magnifiques et me touchent très profondément . La souffrance aide à aimer, à aider, en ce sens elle est une richesse ... aussi durs que soient les coups asséns par la Vie, il faut les encaisser ...Tu m'es très précieux toi aussi, Michel . Gros gros bisous .Liza
Répondre
S

Toi aussi tu m'es très précieuse ! Très grosses bises.