Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 20:25
Image hébergée par servimg.com
Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Répondre
S

Merci ! Bises.


S
Bonjour Stellamaris, je reviens aujourd'hui sur mon blog apèrs mon absence tant que chez moi il y a le calme pour visiter les pages de mes amis qui me manquent et c'est un bon retour avec un ami que je n'ai plus de nouvelles lontemps, merci pour ta visite sur mon blog, je te souhaite un bon dimanche, bises
Répondre
S

Bon dimanche à toi, merci ! Bises.


M
Un poème fort, qui va loin...Bises
Répondre
S

Merci ! Bises.


D
Oh Michel j'aime beaucoup ton texte vraiment très bon je t'envoie toute ma sincère amitiéDidier
Répondre
S

Merci beaucoup Didier ! Tu sais que tu as toute ma mienne.


C
Je n'avais pas vu les dolmens.... merci à ton cygne d'en avoir parlé.
Répondre
S

De rien, bon dimanche ! Bises.


A
Ce paysage me rappelle une place que  jai traverse alors que je vivais encore en Irlande, celle de Dublin, non de Belfast. En se baladant seul sur ces espaces vallonnees et lisses, il y a des choses qui grondent, venant du fond des ages, des cris lithiques et effrayants.Gare a celui qui ne se prepare pas dans le sens du respect.Il n est pas permis d entrer sans esprit de reverence.Ou les rocs, carapace des monstres souterrains mangeront l insolent et le feront disparaitre dans leurs entrailles de silex.Et la mer en contrate apaise les egares, le tremblants.Elle adoucit les ethers et les athmospheres dans sa robe bleue salee et ses murmures de ressacs purifiants et degages.Le cygne est immobilise dans la fixation des siecles depassant toutes les autres merveilles mythiques de la terre.Il a ete certainement leve par des mains celestes.LEs hommes l ont vu voler il y a longtemps, et s ecraser sur le rivage pentu du pays des Epris des Oceans.Un jour sans bruit, il s elevera couvrant les alentours de ses ailes de granit, pour le plus grand ravissement des habitants...Magnifique poeme, pour une fantastique et presque irreel paysage.Encore une fois on part vers un ailleurs d une grande majeste. d une beaute naturelle sans retouche humaines.Merci pour ce moment d aeration.Pour finir je suis tres heureuse que tu ne sois pas trop fache que je me permette de faire ma petite suiveuse.Mais ce blog rempli d emotions de sensations differentes et de couleurs, de rythme... m inspire tellement...je ne pouvais rien faire contre.Voila...JE te remercie sincerement pour ta grande tolerance.Je te souhaite une tres belle soiree, et un tres bon debut de semaine.Grosses bises.Amities,Anjimu.
Répondre
S

Merci de tout coeur pour ce commentaire, et pour ce témoignage. J'aimerais connaître le paysage dont tu parle ! L'Irlande n'est-elle pas soeur de la Bretagne ?

Amitiés, bises.