Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 22:35
Ce poème fait suite au précédent ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

U

Les yeux de l'âme lavent l'affront.
Pauvre vache  qui rit, quand même: elle n'a rien fait, elle!
Baisers de soir.


Répondre
S

C'est vrai, la mer n'est pas la seule salie dans l'histoire ... La vache l'est tout autant ! Bises.


D

Oui, la nostalgie des voiles et des barques d'antan, quelle élégance, quelle pureté. La publicité nous envahit partout où le regard se pose, souvent de très mauvais goût et agressant la nature dans
ce qu'elle a de plus beau. Un joli poème Stell, tellement vrai. Bises amicales. Danielle


Répondre
S

Elles étaient magnifiques ... Il n'y a qu'à voir celle-ci ! Merci Danielle ! Bises.


M

Cela fait du bien de se défouler ainsi...On te suit, merci...


Répondre
S

Oui, ça fait du bien ! Merci ! Bises.


H


Comme tout ça est vrai, et il est vrai que c'est pesant.
La pub pollue l'environnement jusqu'à saturation.
Un coup de gueule que je partage!
Amitiés



Répondre
S

Merci ! Toute mon amitié.