Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 22:13

À La Pérouse / / Ah, combien de marins ont franchi ce goulet / Pour labourer des mers, très souvent inconnues ! / Après trois ans loin de ses feux, c’est dans les nues / Qu’accosta La Pérouse. Il fut pris au filet / / Quand l’Océan dit, faussement, le Pacifique / S'Était soudain – c’est dans ses mœurs – pris de fureur ; / La lune se cachait pour ne pas voir l’horreur / De ces vaisseaux luttant dans un combat épique ! / / Sa quille a vu tant d’eaux avant ce triste soir ! / Cap Horn et Kamtchatka, Japon, Île de Pâques, / Des lieux de cauchemars, ou paradisiaques, / Des peuples dont le teint est cuivre, jaune, ou noir ! / / C’était l’ordre du Roi qu’à son retour en France / Il conte ces splendeurs … Ô, Destin sans clémence ! / / Stellamaris

(Photographie : (Photographie : Le Goulet de Brest, depuis les remparts du Château)

(Sonnet shakespearien)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Chers à mon coeur
commenter cet article

commentaires

Valentine :0056: 27/08/2012 22:04


:0023: Excellent !

Stellamaris 27/08/2012 22:18



Merci Valentine ! Bises !



Lenaïg 27/08/2012 20:05


Très beau, Stellamaris, tu fais revivre le Goulet aux riches heures d'autrefois ! Bises.



Stellamaris 27/08/2012 20:06



Merci Lenaïg ! Bises !



marlou 26/08/2012 11:30


La mer a un côté traitre, et pourtant, marins et capitaines la sillonnent toujours...


Merci pour ces mots forts.

Stellamaris 26/08/2012 12:03



Merci Marlou ! Bises !



annie 25/08/2012 21:16


Bonsoir Stell.


Tu commences ton sonnet comme celui de Victor Hugo: "O combien de marins..."


J'aime beaucoup ce style coulant que tu adoptes sur un tel sujet, bravo!


Je t'embrasse.

Stellamaris 26/08/2012 10:14



Merci de tout coeur, Annie ! Bises !



Valentine :0056: 24/08/2012 23:29


Cela sonne très hugolien au début, puis ça finit sur "rance"... 


Ce n'est pas du tout mon style !


Mais on retrouve toute ta verve épique, alors bravo !

Stellamaris 24/08/2012 23:31



Merci de tout coeur ! J'ai pris en compte ton commentaire et modifié mon dernier vers. Merci de ta fidélité à me commenter et de ton niveau d'exigence qui me pousse à toujours progresser ! Bises
!