Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 12:14

Au bord du gouffre / / Au bord du gouffre noir, là, le printemps jaillit ; / La sombre exhalaison, la légende maudite / De l’abîme hanté, cela ne le dépite ! / Non, même là, la Vie oncques n’aura failli ; / / Les pleurs des revenants, les sombres maléfices / Dont la reine Dahud est, ici, le bailli, / N’ont point découragé ces sublimes prémices ! / / La Vie est comme un roc, et rien ne la détruit ; / Le Mal peut prospérer ; ses malheurs, qu’il nous crache / À la face, sans fin, c’est en vain qu’il les gâche ; / Ce n’est que vent, ce n’est qu’écume et que vain bruit ! / / Car le souffle divin jamais ne peut s’éteindre ; / La graine semble morte ? Eh bien ! Voilà, bravache, / Qu’une pousse en jaillit ! Contemple-la donc poindre ! / / Stellamaris

(Photographie : Au bord du gouffre d'Ahès en forêt de Huelgoat)

(Sonnet alterné)

Partager cet article
Repost0

commentaires

F

Cher Stellamaris,


Votre poursuite de la veine classique


ne peut que m'enchanter.


Quelle dextérité *


dans la composition !


La fluidité des mots,


la souplesse du rythme,


le choix des rimes mouillées


et sonores,


le thème de la renaissance éternelle


de la nature


et ce carpe diem


du dernier vers


sont les éléments


d'un grand art de poète,


d'Ovide à Mozart !


Bravissimo !


Cordialement,


Francis Etienne
Répondre
S


Merci, encore et encore, Francis ! Toute mon amitié.



V

Bonjour Stellamaris


superbe sonnet alterné j'aime beaucoup


merci


bises
Répondre
S


Merci à toi Vénusia ! Bises !



M

Magnifique, comme la portée de tes paroles...


Amicalement
Répondre
S


Merci de tout coeur, Marlou ! Bises !



V

Superbe ! Bravo, Stellamaris.
Répondre
S


Merci Valentine ! Bises !



A

Bonsoir Stell.


Ah cette forêt d'Huelgoat, comme elle t'inspire de superbes leçons de vie et d'espoir!


Il me faudrait bien y retrouver un jour les pas de mes ancêtres...


Bon week-end !


Je t'embrasse.
Répondre
S


Merci infiniment, Annie ! Bises !



L

Bonjour Stellamaris. Au bord du gouffre, ce n'est pas dans le gouffre, c'est juste l'endroit où tout peut basculer. Cette petite pousse superbement mise en valeur sur ta photo et dans tes vers a
fait son choix, de vivre et tendre vers le haut et la lumière, c'est très beau. Un printemps qui a l'air minuscule et qui est pourtant très grand par sa volonté de s'imposer, se forcer son
chemin. Tes vers sont apaisants et pleins d'espoir pour nous, humains. Oui, si nous décidons que malédictions et maléfices ne sont qu'écume et vain bruit, on a de grandes chances de les
faire disparaître ! Bises.



Répondre
S


Merci infiniment, Lénaïg ! Bises !