Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 12:34

Dans la "Grotte du Diable", en forêt de Huelgoat ...


Au plus noir de la grotte / / Au plus noir de la grotte, / Les démons sont troupeau ! / / C’est une ignoble race ; / Regardez cette face / Plate, tel un crapaud, / Ecrasé sous un pot ! / Ce regard de mélasse ! / / Les démons sont troupeau, / Au plus noir de la grotte ! / / D’effroi, mon cœur grelotte : / J’en entends un qui trotte / Pour venir m’attraper ; / Je finirai râpé / Dans ce pot qui mijote ! / / Au plus noir de la grotte, / Les démons sont troupeau ! / / C’est un atroce rêve, / Car un autre se lève, / Lui dispute ma peau ! / C’est bagarre au tripot, / Chacun brandit son glaive ! / / Les démons sont troupeau / Au plus noir de la grotte ! / / Qu’ils manquent de jugeote ; / Aucun ne me boulotte, / Car, en catimini, / Je file, c’est fini ! / Que cette engeance est sotte ! / / Au plus noir de la grotte, / Les démons sont troupeau ! / / Stellamaris

Partager cet article
Repost0

commentaires

V


je ne suis pas prête à aller voir au fond de ta grotte, si des démons s'y cachent.


quoiqu'il n'y ai pas besoin de plonger dans les profondeurs de la terre pour en trouver..


bises



Répondre
S


Et si cette grotte était l'intérieur de notre âme ? N'est-ce pas là que se cachent les démons les plus noirs ? Bises !



U


bien sur ; et tu me diras si je me trompe ou non.........



Répondre
S


Tu me tiens en haleine ! Bises.



U


C'est une recette de poète, ensorcelée, enjouée et ... finalement très noire. Comme le fond de la grotte, bien sûr.


J'aime beaucoup quand on te voit à travers tes vers. Je ne sais pas toujours le faire, mais ici chaque mot me semble transparent!


Vas voir du côté-douceur, du côté mer............. (mère?)


Baisers Michel.



Répondre
S


Tu me diras, à l'occasion, ce que tu as lu de moi à travers ces vers ?


Merci Dominique ! Bises.



V


J'adore ton style ! "D'effroi mon coeur grelotte", ou bien  "Car, en catimini, je file, c'est fini !" C'est imagé et plein d'humour !



Répondre
S


Merci Valentine ! Il faut savoir ne pas se prendre au sérieux, dans la vie ! Bises.



M


Bien sûr que oui et qui sait? peut-être que c'est moi qui leur ferai peur!



Répondre
S


Certainement ! Bises.



M


Me croiras-tu si je me dis pétrifiée d'horreur et si tremblante que jamais plus, non jamais, je ne m'approcherai d'un tel endroit? Magnifique, comme toujours Sterenn mor!



Répondre
S


Allons donc, je suis persuadé que si un jour on retourne ensemble à Huelgoat, tu y courras avec moi !


 


Merci Mona ! Bises.