Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 20:57

Encore une transposition en vers français d'un poème d'Edgar Allan Poe... Ce poème conte les confidences d’une jeune mariée à son amie  (« ma très pure »), relatives à son défunt premier amour. Edgar Allan Poe nomme cette amie « D’Élormie ». Je n’ai pas réussi à intégrer ce nom dans mon adaptation, mais sans regret, il ne m’a pas semblé qu’il soit capital pour ni pour sa compréhension, ni pour le ressenti.

Ballade de noces / / À l’annulaire, une alliance ; / Un diadème culminant / Sur mon front, le satin qui danse, / Les bijoux me font allégeance, / Je suis heureuse maintenant. / / Et mon seigneur, Dieu, comme il m’aime ! / Mais quand il dit, en ahanant, / Ses vœux, mon cœur se gonfla, blême / Ses mots : Un glas, terreur suprême ! – / Sa voix semblait de celui même / Qui chut au combat, don suprême ; / Et n’est-il heureux maintenant ? / / Mais en parlant il me rassure, / Il baise mon front frissonnant ; / Lors une rêverie obscure / Me porta vers la tombe dure / Et je soupirai, je le jure, / En le voyant mort, ma très pure, / « Je suis heureuse maintenant » / / Et la parole alors fut dite, / Et le serment devint prégnant ; / Bien que ma foi soit en faillite, / Bien que mon cœur soit en faillite, / Voici l’anneau, ce n’est un mythe, / Je suis heureuse maintenant ! / / Dieu fasse que je me réveille / De ce cauchemar lancinant ! / Et mon âme tremble et s’effraye / D’un faux pas – que je me surveille ! – / Et que le mort, seul dans sa veille, / Ne soit pas heureux maintenant. / / Stellamaris

Bridal Ballad / / The ring is on my hand, / And the wreath is on my brow; / Satin and jewels grand / Are all at my command, / And I am happy now. / / And my lord he loves me well; / But, when first he breathed his vow, / I felt my bosom swell- / For the words rang as a knell, / And the voice seemed his who fell / In the battle down the dell, / And who is happy now. / / But he spoke to re-assure me, / And he kissed my pallid brow, / While a reverie came o'er me, / And to the church-yard bore me, / And I sighed to him before me, / Thinking him dead D'Elormie, /

(Image prise sur Internet, ici)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maria-Dolores 03/08/2014 20:27


Toujours aussi magnifique Stell et même plus avec un peu de magie merci pour ce très beau partage bises l'ami.

Stellamaris 03/08/2014 20:28



Merci infiniment, Maria ! Bises !



Valentine :0056: 02/08/2014 17:27


Bravo !

Stellamaris 02/08/2014 17:46



Merci de tout coeur, Valentine ! Bises !



annie 31/07/2014 19:56


Bonsoir Stell.


Une belle ballade mais qui se termine tristement...


Bravo pour cette traduction bien difficile je pense !


Bisous.

Stellamaris 31/07/2014 19:58



Merci infiniment, Annie ! Bises !