Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 15:03

Charente Maritime / / Je connais un pays où la terre et la mer / En d’immenses marais se mêlent, se mélangent ; / Ni borne, ni frontière, aujourd’hui comme hier, / Entre ces deux jumeaux ! Quel paysage étrange ! / Car le champ, sous le flux, quelquefois est noyé ; / Parfois, la vase atteint l’horizon dévoyé. / / L’on ne voit nul relief, colline mordant l’air ; / Tout est si ras, si plat, fait de boue et de fange / Qu’Éole quelquefois, pour déchainer l’enfer / Tire profit d’un rien : Des deux ailes d’un ange ! / Car le champ, sous le flux, quelquefois est noyé ; / Parfois, la vase atteint l’horizon dévoyé. / / C’est une vastitude où, souvent, l’on se perd ; / Malheur à l’imprudent, la nature s’y venge ! / L’on s’y retrouve seul, à nu, le cœur ouvert / Sous le ciel infini, sans rien qui nous dérange. / Car le champ, sous le flux, quelquefois est noyé ; / Parfois, la vase atteint l’horizon dévoyé. / / Aucun mensonge, alors, ne peut en notre chair, / En notre âme survivre ; ce pays, tel le Gange / Nous lave et purifie, à l’instar d’un désert ! / En nous, tout n’est plus qu’un, tout comme en cet échange : / Car le champ, sous le flux, quelquefois est noyé ; / Parfois, la vase atteint l’horizon dévoyé. / / Stellamaris

(Photographie : Prés salés et marée basse, non loin de Bourcefranc)

(Balladine)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Voyages
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sivcard Lundquist 23/07/2011 23:43



Cher Stellamaris,


 


Sous vos mots,


ce sont


des images


et des immensités


qui remplissent


l'esprit,


car votre touche poétique


est parfaite


dans la description


et l'animation


des univers


que peu de regards


découvrent


avec autant de brillance.


Merci


encore pour cette belle oeuvre


au souffle si puissant.


 


Cordialement,


 


Francis Etienne.



Stellamaris 24/07/2011 00:06



Merci de tout coeur, Francis, tu sais comme toujours trouver les mots qui me touchent dans tes commentaires ! Toute mon amitié.



Valentine :0056: 21/07/2011 17:42



:0023: Bravo, Stellamaris, pour ce très beau poème. J'aime vraiment la profondeur des alexandrins.



Stellamaris 21/07/2011 17:45



Merci Valentine ! Bises !



annie 21/07/2011 08:46



Je vais passer pas très loin de cet endroit ...Tes mots me réconcilient avec ces lieux trop plats que je n'aime pas...


Encore félicitations Stell!


Amitiés et à bientôt!



Stellamaris 21/07/2011 08:59



Merci Annie ! Bises !



Lenaïg 20/07/2011 17:46



Bonsoir Stellamaris. Le registre de la ballade ? Pas facile, je crois et bravo, c'est très agréable à lire, on est emportés par l'élan que tu crées ! Bises.



Stellamaris 20/07/2011 17:54



Merci de tout coeur, Lenaïg, bises !