Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 19:50

Souvenir des Alpes, il y a trois semaines ...


Crocus / / Le printemps semble se morfondre, / Le sol est encor froid, nu, sec ; / L’herbe est dure, comme du teck, / La neige vient juste de fondre ; / Ce serait un constat d’échec ? / Mais que va donc pouvoir répondre / Le printemps ? / / Pour les troupeaux, nulle herbe à tondre, / À l’étable est leur seul bifteck… / Vois ! Le crocus pointe son bec, / Non, il ne se laisse confondre, / Le printemps ! / / Stellamaris

Partager cet article
Repost0

commentaires

R


superbe photo pleine de promesses.


il n'est pas pressé le printemps, il arrive à  petits pas, finira bien par s'installer.



Répondre
S

Merci de tout coeur, Reinette ! Bises.


A


Viens à Toulon : mon jardin est une éponge et les tortues (d'Herman) apprennent la natation!


Bises


Arthi



Répondre
S

Lol ! Bises.


M


Plein de verve et de sourires...J'aime.


Bises



Répondre
S

Merci Marlou ! Bises.


D


Bonsoir Stell, le sol est encore froid, l'herbe est dure mais le printemps est là et il se montre, la preuve : ces jolis crocus sont un signe incontestable de l'arrivée du printemps, timides mais
présents. C'est beau, très joli poème. Bises. Danielle



Répondre
S

Oui, c'est les prémices ... Merci Danielle ! Bises.