Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 18:47

En écho à un poème d'un ami du Maroc ; j'ai utilisé les mêmes mots-rimes ...

Etés hivernaux / / Ce jour, un ami cher, du Maroc, en sueur, / M'écrivit pour se plaindre : « Ô, brûlantes fournaises ! / Comment donc endurer, sans fuir, ces cieux de braises ? » / Ami, viens parmi nous, loin de l’été brûleur ! / / La brume sera douce à ton âme assoiffée, / Et le vent pansera, par ses frais tourbillons, / Les rais de feu gravés par tant de gravillons / Ardents, sur chaque arpent de ta chair étouffée. / / Quelle douce fraicheur, quand la bruine moitit / Toute chose et que tout, en ville, ralentit / Pour en goûter le suc … Oui, l’indolence est reine, / / Car le Ciel nous bénit ! Nous sommes installés / Dans un doux paradis, où même les galets / Et le sable, à la plage, évoquent la fontaine, / / Tant ils sont frais aux pieds ! Ici, quand l’on dit « secs » / L’on parle de biscuits, bien savoureux aux becs, / Qui sustentent si bien les marcheurs de la plaine ! / / Stellamaris

(Photographie : Un remorqueur de haute mer quitte le port de Brest dans la brume, un matin de plein été)

(Sonnet estrambot)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Bretagne que j'aime
commenter cet article

commentaires

Valentine :0056: 01/07/2011 18:47



Magnifique sonnet au tercet ajouté ! Et cette photo de brume est en accord parfait avec ces jolis vers : "Quelle douce
fraîcheur, quand la brume moitit


            Toute chose, et que tout en ville
ralentit"...


Moi, j'aime l'alexandrin... ;)



Stellamaris 01/07/2011 19:39



Merci de tout coeur, Valentine ! Bises !



Flormed 22/06/2011 12:56



Bonjour, très cher ami.


Ce poème m'a permis de survoler, un instant, ta belle Bretagne en quête d'un bol de fraîcheur en ce mois où sévit la grande chaleur chez moi, au Maroc.


Merci infiniment.


Toutes mesamitiés



Stellamaris 22/06/2011 21:30



Une joie de te retrouver sur mes pages, très cher ami ! Et d'autant plus si j'ai pu te rafraichir ... Toute mon amitié !



Vénisia 22/06/2011 09:47



j'ai bien aimé ailleurs j'aime encore


une réponse très jolie et de contradiction


ici orage o désespoir.bises et bonne journée



Stellamaris 22/06/2011 21:29



Merci de tout coeur, Vénusia, bises !



Francis Etienne Sicard Lundquist 22/06/2011 06:10



C'est encore


avec une découverte


que vous me ravissez !


Je ne connaissais


cette forme de sonnet


"estrambot "


qui rajoute


un tercet à un sonnet "classique".


 


Votre écriture


chaleureuse,


picturale,


et si généreuse


pour votre ami marocain,


qui semble dépérir


sous la canicule,


cisèle


les moindres


mots


dans un ensemble


d'une fraîcheur


particulièrement traduite


sous les rimes riches


et pleines


et les rimes sèches et dures.


Les images sont splendides


et votre photographie,


toute en transparence,


fait surgir


le texte de l'écran.


 


Bravo encore une fois !


 


Cordialement,


Francis Etienne.



Stellamaris 22/06/2011 07:07



Merci infiniment, Francis ! Mais ici, les rimes ne sont pas de moi, puisque ce poème est un "bout-rimé", où j'ai repris les mots-rimes du poème de mon ami ...


Un exercice amusant, d'ailleurs, de dire exactement le contraire en reprenant les mêmes mots-rime !


Toute mon amitié.


 



annie 21/06/2011 20:09



Je reviens ici pour te redire combien ce poème me touche par sa beauté...Il coule comme l'eau de cette fontaine dont tu parles si bien...


Bonne soirée Sterenn.



Stellamaris 21/06/2011 20:28



Merci infiniment, Annie ! Bises.



belbe 21/06/2011 20:01



magnifique



Stellamaris 21/06/2011 20:27



Merci Belbe ! Toute mon amitié.