Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 22:28

Gare Montparnasse Porte Océane/ / Joyeux tintamarre égayant cette gare, / Moineaux, par milliers, chantant à qui mieux-mieux / Malgré le béton, l’aridité des lieux ! / C’est un bonheur rare ! / / Stellamaris(strophe saphique)

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Qu'on se sent bien dans ses murmures naturels, les gazouillis..


Vive l'impair musical toujours


Bises



Répondre
S


Oh oui, ça fait du bien ! Merci Maria ! Bises.



A


Je passe te souhaiter un bon week end


Amitié


Pierre



Répondre
S


Merci, bon week-end à toi aussi ! Toute mon amitié.



C


Merci beaucoup !



Répondre
S


Bises !



C


Coucou, je viens de retrouver ton blog, ouf ! ça fait plusieurs jours que je cherchais.


J'ai pensé à toi car j'ai composé ce week-end mon 1er haïku... après en avoir lu un traduit en anglais dans un livre pour enfants !



Répondre
S


Ca me fait plaisir de te revoir, depuis tout ce temps ! Bises !



T


la vie malgré tout...


amitié


tilk



Répondre
S


La vie, partout et par dessus tout ! Toute mon amitié.



M


Alors tu ne sors jamais sans ton appareil? Je les ai aussi remarqués, ces oiseaux, à Montparnasse la dernière fois que j'y suis allée passer une journée. On leur vole leur territoire en bâtissant
partout alors il faut bien qu'ils trouvent à se loger et à se nourrir ailleurs! ;) on les voit beaucoup aussi sur les parkings des centres commerciaux, pas farouches du tout, sautillant sur le
ciment. là où ils trouvent des miettes de sandwich, ou coincés sous les toits à l'intérieur du supermarché même. Quant à l'ode Sapphique, j'ai beau l'admirer, la reconnaitre, et bien je ne suis
toujours pas capable d'en réaliser une, sniff.Bravo! Sterenn Mor le barde!



Répondre
S


En effet, j'essaie d'avoir toujours mon appareil avec moi, on ne sait jamais qui l'on peut rencontrer, même au coeur de la ville ... La preuve  !


Merci Mona ! Bises.



L


Bonjour Stellamaris. Oui, en gros plan il est bizarre ce moineau ! Mais je goûte pleinement ton poème joli car tu as mis en vers ce que je peux ressentir aussi ! La vue de trop de béton peut
s'estomper au profit de l'enchantement des chants d'oiseaux, mais oui ! Bravo et bises.





 



Répondre
S


Merci de tout coeur, Lénaïg ! Bises !



A


J'ai des photos d'oiseaux qui devraient m'inspirer et te faire craquer!


C'est vraiment agréable à lire ce style de strophe sapphique...En tout cas les tiennes!


Je t'embrasse.



Répondre
S


Merci de tout coeur, Annie ! Bises !



M


Bonjour Stell,


Des petits moments de vie que tu sais nous faire partager avec émoi merci de ces petits plaisirs pris sur le vif ...Bisous l'ami.



Répondre
S


Merci Maria ! Bises.



D


bravo stell pour "l'audace" de cette photo, génial !!



Répondre
S


Merci Domi ! Bises.



V


Ah ! non, ce n'est pas facile à photographier, j'en sais quelque chose ! L'autre jour je voulais prendre le  pinson dans un arbre, j'ai été vraiment
soufflée : j'avais beau être à dix mètres, dès que j'ai levé l'appareil photo il a changé de place, puis s'est caché derrière un tronc !! A jurer qu'il me voyait faire !!




Répondre
S


C'est clair ! C'est toujours comme ça ! Bises.



V


Ta strophe évoque vraiment beaucoup, mais je ne comprend pas bien l'image... Elle est destinée à montrer "l'aridité des lieux" ? L'oiseau
est vraiment bizarre, on lui voit un "gros nez".



Répondre
S


Je n'ai pas eu beaucoup de temps pour prendre la photo, j'avais mon train à prendre ... L'oiseau était dans les replis du toit de la gare, vraiment dégoûtants en gros plan, et il a le bec ouvert
pour chanter. La prochaîne fois que j'y passerais, j'essaierai d'en prendre une meilleure, mais ce n'est pas facile à photographier, ces petites bêtes !


Merci pour le commentaire sur le poème !


 


Bises.