Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 22:27

Il pleure / / Une grimace cafardeuse / Dormant à tout jamais sur le bord du chemin. / Qui rend sa figure boudeuse, / Défigurant ses traits ? Ils n’ont plus rien d’humain … / / Le furent-ils jamais ? Oncques le sang carmin / Ne colora son fier visage / Car c’était un géant. Sa peau de parchemin / Faite de roches, est sans âge, / / Lors, qui put lui faire barrage ? / C’est je crois, qu’une fée au visage mutin, / Lasse de l’infernal broyage / Des arbres sous ses pas, lui servit un festin / / Assaisonné, pour le parfaire, / Du plus terrible somnifère, / Qui, dans tout le pays, fut un jour concocté. / / Or donc, plus obtus qu’une buse / Il mangea tout, se resservit, sans suspecter / Aucune traitrise ni ruse ! / / Depuis il dort, mais son sommeil est infecté / De pleurs. Entends-tu l’inaudible / Soupir de sa peine indicible ? / / Stellamaris

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Une atmosphère prenante et oppressante !


Bravo, très joli


Bises



Répondre
S


Merci Maria ! Bises.



M


Une histoire joliment racontée pour nous faire réfléchir !


Bises



Répondre
S


Ou sourire ... Merci Marlou ! Bises.



J


Encore une belle légende où le "vilain" est puni à jamais ?!



Répondre
S


Qui est le "vilain" ? Est-ce lui, qui n'avait d'autre tort que d'avoir de grands pieds, ou la fée qui l'a pris en traître ?


 


Bises !



M


Ah, on ne se méfiera jamais assez du joli minois des fées, créatures ravissantes certes mais cruelles et infidèles souvent! S''il saccageait la forêt comme les dinosaures
autrefois, je ne pleurerai pas sur son sort! Magnifique comme toujours, Sterenn Mor!

Note: 1  Évaluer: Plus - Moins



Répondre
S


Merci Mona ! Bises.



V


Tes histoires sont vraiment captivantes, Stellamaris...



Répondre
S


Merci Valentine ! Ils ont tellement de choses à nous raconter, tous ... Bises !



T


encore une belle histoire...


j'aime bcp la photo


amitié


tilk



Répondre
S


Merci Tilk ! Toute mon amitié, bonne soirée !