Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 22:57

Jaillis du passé / / Trois fiers géants sont jaillis du passé / Pour s’enfoncer aussitôt dans la brume. / Qui les conduit ? Quel marin trépassé ? / Trois fiers géants sont jaillis du passé / Que l’on croyait révolu, dépassé ; / Quel est-ce songe ? Ô, magie, on te hume / Quand, par bonheur, notre raison s’enrhume / Et que la muse, avec nous, veut valser ! / Trois fiers géants sont jaillis du passé / Pour s’enfoncer aussitôt dans la brume. / / Stellamaris

(triolet)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Bretagne que j'aime
commenter cet article

commentaires

vénusia 25/02/2011 10:54



j'aime les bateaux anciens donc ravie de ton texte


le vers en question , je compte pour ma part 11 pieds mais peut être fais je erreur.


bises de bonne journée.



Stellamaris 25/02/2011 12:00



Merci Vénusia !


Pour ce vers, je compte bien 10 :


Que/ son/g(e) est/-c(e) ? Et/ sa/ ma/gi/(e), on/ la/ hum(e)


Ceci étant dit, j'ai encore retravaillé le vers, pour le rythme (avoir une césure en quatrième syllabe ...)


Bises !



Valentine :0056: 24/02/2011 23:17



Bravo pour cette difficile opération !!



Stellamaris 25/02/2011 06:47



Merci Valentine ! Bises.



Valentine :0056: 24/02/2011 22:19



En lisant les commentaires, je me permets de préciser qu'il y a hiatus lorsque le "h" est aspiré, ce qui est le cas ici : la liaison n'est pas possible, sauf
avec un n' de négation.


Eh bien, je vois que tu as tenté de parer à la chose, en ajoutant un l'... qui je l'avoue se supporte mais pourtant, vois ici.


Infernale, la langue française !! On peut bien se permettre quelques libertés...



Stellamaris 24/02/2011 22:51



Merci Valentine ! Tu as raison, j'aurais du écrire "on le hume" ... J'ai corrigé. Bises !



Valentine :0056: 24/02/2011 22:09



Ahhh ! La boîte de commentaires s'ouvre ! Il est temps, car tu vas peut-être bientôt poster un nouveau poème ?


En tous cas je suis en admiration devant cette superbe photographie prise sur le vif d'une occasion sans doute rare... Et le poème qui l'accompagne ne détone
pas. Au contraire, parler de fiers géants jaillis du passé est à la fois expressif et tout à fait dans le style de ta poésie habituelle, qui aime les légendes et l'histoire ancienne en
général.



Stellamaris 24/02/2011 22:49



Merci de tout coeur, Valentine, pour ce commentaire ! Bises.



Mona 24/02/2011 19:48



Eh bien Sterenn j'ai cherché en vain ton triolet sur plumes ce soir, et ne peux rester... Heureusement je le retrouve ici, si élégant, si léger et sérieux à la fois, ce style qui te caractérise,
tout en délicatesse! Bises affectueuses au chantre de la beauté et la grâce!



Stellamaris 24/02/2011 21:00



Merci de tout coeur, Mona ! Bises.



Lenaïg Boudig 24/02/2011 17:41



Et ils méritaient bien ton triolet ! On en reste à se demander si en effet c'était un rêve, ou la réalité ! Bravo pour l'atmosphère, Stellamaris. Bises !


  



Stellamaris 24/02/2011 21:00



Merci à toi, Lénaïg ! Bises.



annie 24/02/2011 17:40



Je transforme en ce moment l'un de mes premiers écrits en sonnet, difficile à refaire lorsque l'on a écrit sur un coup de coeur...Tu me donnes envie de refaire un Triolet moi aussi
dès que les premiers mots sortiront de ma" brume..."


Le tien est fort joli comme toujours! Donc si  je comprends bien "qu'on hume" n'est pas un hiatus à cause du H?...


Merci et amitiés.


 



Stellamaris 24/02/2011 20:59



Merci de tout coeur pour ta lecture, Annie !


Il n'y a pas de hiatus à "qu'on hume", car on entend le "n". Par contre, j'ai fait une autre faute de prosodie, le "e muet" non élidé à "magie", je vais corriger.


 


Bises !



marlou 24/02/2011 15:03



J'aime quand tu attises ainsi notre curiosité...Bises



Stellamaris 24/02/2011 20:59



Merci Marlou ! Bises.



tilk 23/02/2011 23:45



ils sont superbes ces trois géants...


aitié


tilk



Stellamaris 24/02/2011 07:24



Merci Tilk ! Toute mon amitié.