Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 21:22

L’Argent : la rivière d’Argent, qui irrigue la forêt de Huelgoat. Cet arbre est planté entre la rivière et la route.Vois-tu cet arbre sur la route, / Faire du stop, pouce levé ? / / Il vivait près d’une onde pure, / L’Argent, pour lui, coulait à flots ... / / Mais il fut tôt pris par le doute : / « Je veux partir, coûte que coûte, / Et contempler d’autres tableaux ! » / / Vois-tu cet arbre sur la route, / Faire du stop, pouce levé ? / / « Je sais, mes voisins n’en ont cure. / / Ils me jugent mal élevé, / Quand je dis : Il faut que je bouge ! / Mais moi, je quitterai ce bouge, / A tout prix, dussé-je en crever ! » / / Vois-tu cet arbre sur la route, / Faire du stop, pouce levé ? / / « Et j’attends – Des ans que ça dure ! – / Qu’un passant, loin de ces enclos, / M’emmène … Et nul qui ne m’écoute, / Ne vois-tu ? chacun me déboute ! / N’entends-tu sourdre mes sanglots ? » / / Vois-tu cet arbre sur la route, / Faire du stop, pouce levé ? / / « Aucun ne stoppe sa voiture ! / Je sens mon cœur se soulever. / Cette ingratitude, m’en fous-je ? / Oh Non ! Bien plutôt, je vois rouge ! / Tremblez devant l’arbre énervé ! » / / Vois-tu cet arbre sur la route, / Faire du stop, pouce levé ? / / Stellamaris(malhoun)

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Étonnant cet arbre! En tout cas il a raison de vouloir s'en aller, car rester c'est exister, mais voyager c'est vivre ;)
Répondre
S
Merci Cabrage ! Avec toute mon amitié.
A


Même dans l'humour, tu sais être lyrique ! Je suis ...enchantée !!!


Bises pour toi.



Répondre
S


Il faut bien savoir ne pas se prendre trop au sérieux dans la vie, non ? Bises !



A


Il faut dire que la photo est magnifique et porte à l'inspiration ! J'ai lu qu'elle provenait de la forêt de Huelgoat; alors rien d'étonnant à ce que de la magie se soit glissée sous l'écorce... Une très belle
lecture


Cordialement


Aralf


http://les-jardins-d-aralf.over-blog.fr/



Répondre
S


La magie est partout, dans cette forêt ! Merci Aralf ! Toute mon amitié.



V


une belle imagination, servie par de beaux vers.


j'aime beaucoup cette échappée vers l'imaginaire.


bon dimanche et bises



Répondre
S


Merci Vénusia ! Bises.



D


Cet arbre est las du magnifique cadre de la forêt de Huelgoat, il a pourtant la chance de voir passer une belle rivière limpide tout près de lui, c'est un lieu privilégié. C'est vrai
qu'on peut vraiment voir le signe de l'auto-stoppeur, ce pouce est impressionnant de vérité, on croit deviner même un ongle. La nature est étonnante pour qui sait l'observer, comme tu le
fais si bien. Un bien beau poème. Bises. Danielle



Répondre
S


Oh oui, la nature est étonnante ! Merci Danielle ! Bises.



L


Bonsoir Stellamaris. Une double chance pour moi : celle de lire, tout haut même c'est encore mieux, ton malhoun et celle de l'avoir vu, comme toi et en ta compagnie, cet arbre auto-stoppeur !
C'est un chant mélancolique mais tellement joli ! Bise !






Répondre
S


Merci Lenaïg ! Mais il m'a fallu du temps, pour enfin comprendre quel signe il nous fait ! Plus d'un an que je le connais ! Bises.



M


"aucun ne stoppe sa voiture" faute de prendre le temps de regarder mais le Poète était là et l'a mis en vers. Je viens de passer un bon moment de gaieté et
de beauté en te lisant....merci. Sais*tu que je reviens en blogosphère sans oublier les blogs amis. Bises salines. Malou



Répondre
S


Merci de tout coeur, Malou, une joie de te voir revenir ! Bises.



M


Très drôle! j'amagine la suite: l'arbe sauta et la voiture affolée fit un écart pour ne pas être écrasée...



Répondre
S


Ah oui, ce pourrait être sympa ! Et c'est ainsi qu'à commencé la grande révolte de la nature, en 2100 ... Bises !



V


Chouette cet arbre !



Répondre
S


Merci Valentine ! Bises.



T


j'ai adoré


amitié


tilk



Répondre
S


Merci Tilk ! Toute mon amitié.