Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 12:38

L'Être et le Néant 8 – Réponse de l’Être / / Mammon n’est pas mon Dieu ! C’est de la calomnie ! / L‘argent n’est qu’un moyen, utile, et je m’en sers / Autant que de besoin – Nul ne peut vivre d’airs – / Mais il n’est pas mon but ! Entends-tu ? Je le nie ! / / Non, je vénère Éros, et la douce harmonie / D’un visage soyeux, de seins fermes, d’yeux pers ... / Une croupe avenante est tout un univers / Où j’aime à me noyer ! Oui, n’est-elle infinie, / / La jouissance ? Et pour humer des cheveux d’or, / Sans un regret, tout mon argent, dans le décor, / Oui, je le jetterai ! C’est là le prix d’un ange ! / / Quand je fusionne avec la belle je ne puis / Me retenir de m’exclamer « Oh oui ! Je suis ! » / Me voici devenu divin, quittant la fange ! / / Stellamaris

( Illustration : Nu allongé, de Modigliani )

( Sonnet marotique )

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans L'Être et le Néant
commenter cet article

commentaires

annie 17/06/2012 20:43


A nouveau bonsoir Stell.


J'ai l'impression d'assister à une pièce de théâtre... les dialogues sont fameux, tu es très doué dans ce domaine!


BRAVO!


Le tableau ne laisse pas indifférent non plus!


Je t'embrasse.

Stellamaris 17/06/2012 20:48



Merci de tout coeur, Annie ! Bises !



Lenaïg 17/06/2012 08:58


Il parle des transports de l'amour charnel, ceux que Mallarmé, sûrement un jour de très grande lassitude (!), a balayé ainsi en écrivant : "la chair est triste, hélas, et j'ai lu tous les livres
..." Non seulement l'amour charnel, mais l'amour vénal, ce qui agrave peut-être son cas ? On verra !


Est-ce bien cela, et certainement plus ?





 

Stellamaris 17/06/2012 09:09



Oui, c'est bien ça ! Et c'est que que le Néant va sans tarder lui mettre sous le nez ! Bises, Lenaïg !



Lenaïg 17/06/2012 08:47


Ah, merci beaucoup pour l'éclairage que tu ajoutes à la lecture de ton poème, c'est bien de pouvoir converser avec l'auteur ! Non, j'ai été aveuglée par l'enthousiasme de l'être devant l'amour et
je n'avais pas bien ressenti sa fatuité, par exemple, car l'amour lui donne non seulement des ailes, mais il se croit divin. Grrr, mais bien sûr, le voilà qui prête le flanc à la prochaine
attaque du Néant ... A plus tard, un bon dimanche, bises, Stellamaris.


   

Stellamaris 17/06/2012 08:50



Tout à fait Lenaïg ! Et, en plus, dans ce poème, est-ce vraiment de l'amour que je parle ? Bises !



marlou 17/06/2012 06:15


Une belle inspiration ! Bises et bon dimanche.

Stellamaris 17/06/2012 07:30



Merci Marlou, bises !



tilk 16/06/2012 23:57


super article et comme tu as raison!!!


amitié


tilk

Stellamaris 17/06/2012 00:43



Merci Tilk ! Toute mon amitié.



Lenaïg 16/06/2012 22:54


Le Néant stérile ne connaîtra jamais l'amour, en effet. Saisira-t-il même le sens de l'enthousiasme du vivant ? Sera-t-il étonné devant son émerveillement ? Je ne sais mais je goûte la merveille
de ton poème ! Joli choix de tableau, bises, Stellamaris.



Stellamaris 16/06/2012 23:00



Mervi Lenaïg ! Mais ce dont parle l'Être, est-ce l'Amour ou sa caricature ? Bises !



Mort d'âme 16/06/2012 20:36


Tes sonnets entre l'Etre et le Néant m'ont transporté à travers les ages de la création...Merci...

Stellamaris 16/06/2012 20:49



Merci à toi ! Toute mon amitié.