Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 08:57

L'Être et le Néant 20 - Réponse du Néant / / Un rictus ? Mon ami, tu mériterais pire ! / Ne dirait-on que c’est ton but, que je me gausse ? / N’est-ce de moi que tu t’emplis ? Ce n’est que fausse / Gloriole et tapage ; ô dieux, quel bel empire ! / / T’entends-tu ? Quel mépris ! Comment ne pas en rire ? / Pour soigner cette enflure aux chevilles, déchausse / Toi, tu vas exploser, être mûr pour la fosse ! / Sérieux, penses-tu ce que tu viens de dire ? / / M’oublier est fatal à ta pauvre raison, / Et penser plus à moi serait ta guérison ; / Encor te faudrait-il oser t’en mettre en quête ! / / Je rode en toi, toujours vorace, et seul me vainc / Celui qui, le sachant, se connaît comme vain ; / En se tournant vers l’autre, il évite la bête ! / / Stellamaris

( Illustration : Tableau de Victor Orsel, "Jeune fille tentée par le Démon )

( Sonnet marotique )

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans L'Être et le Néant
commenter cet article

commentaires

Lenaïg 03/08/2012 11:26


Ce Néant est hantant, pas tentant ! Jamais il ne lâche l'Etre en cherchant la moindre faille en lui. J'ai lu le commentaire de Valentine, très intéressant et je suis allée vérifier ce qu'est une
diérèse. Je crois que le poète de nos jours peut jouer sur les deux façons de prononcer (car c'est de cela qu'il s'agit), soit faire une diphtongue comme en anglais, soit détacher les sons, non ?


Moi, les différences de style et de ton me plaisent bien, mélange de solennité et de familiarité, ce Néant est prêt à tout pour s'approprier l'Etre !


Un grand bravo encore, Stellamaris, pour cette saga que tu mènes de main de maître, bises.



Stellamaris 03/08/2012 16:59



Merci infiniment Lenaïg ! Bises !



annie 21/07/2012 17:00


Re-bonjour Stell.


Je viens de m'apercevoir que j'ai omis de lire ce sonnet marotique!


Et bien il est heureux que je m'en sois rendue compte car je comprends mieux la réponse de L'Etre devenu plus raisonnable!


Pourvu que cela dure!


Mon amitié.

Stellamaris 21/07/2012 17:16



Merci de tout coeur, Annie ! Bises !



Valentine :0056: 20/07/2012 00:15


Bonsoir, Stellamaris ! j'ai passé beaucoup de temps à écrire sur un livre qui m'a plu, et il est bien tard... Je regarde du moins ce nouveau sonnet, toujours
aussi réussi et bien illustré. Félicitations !


(cela dit, pour être franche, je trouve que parler de chevilles qui enflent puis faire la diérèse sur "sérieux", employé ici pourtant dans un tournure
familière, ne tient pas la route... de même que le rejet sur "déchausse -> toi" ! Mais voilà, on fait du "sans faute" ou on n'en fait pas !) Bises !

Stellamaris 20/07/2012 00:30



Pour ma part, ce décalage ne me déplaît pas, mais je comprends tes réticences ... Merci pour ta franchise ! Bises, Valentine !