Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 18:27

Dans les Chroniques Héossiennes, la nouvelle suivante, "La chasse au ghrüm", nous présente les boréals, un peuple de marins chasseurs intrépides...

La chasse au ghrüm / / Quand terrible est la proie, énorme, bien plus forte / Que le fragile esquif du maître harponneur, / Il faut se concentrer tant que plus rien n’importe / Sinon rester maître de soi malgré la peur. / / Dans ce duel entre deux pairs, qui donc décide / Qui sera le gibier, qui sera le chasseur ? / La chance, le sang froid ou l’océan splendide ? / / Salaire du danger, je l’aime plus qu’aucun, / Cet instant si fugace où deux ne font plus qu’un ! / / Que je plains les terriens et leur vie insipide ! / / Stellamaris

(Illustration prise sur Internet, ici)

(Shaltinienne)

Partager cet article
Repost0

commentaires

V

(Surtout dans les deux derniers vers du premier quatrain que je ne comprends pas vraiment...)
Répondre
S


Merci de ton avis, Valentine ! Bises !


PS : J'ai corrigé ces deux vers. Encore merci ! Bises !



V

La fin est superbe ! Au début il y a trop de "queues"... 
Répondre
S


Merci Valentine ! Je vais voir si je peux faire quelque chose... Bises !



A

Bonjour Stell.


Une très belle schaltinienne pour une lutte inégale... " Qui sera le gibier, qui sera le chasseur ?" Bravo !


Bisous.
Répondre
S


Merci de tout coeur, Annie ! Bises !