Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 20:23

La fuite / / Ô, baignoire, qui fuis en source non tarie, / Tu résistes toujours, mais moi, je suis têtu ! / Pourtant, je l’ai suivi – Baignoire, le sais-tu ? – / Ce foutu manuel ! Je te hais, plomberie ! / / J’ai bien serré le joint, selon la théorie, / Avec la clef anglaise, encore, encor plus fort … / Mais la fuite résiste ! Ô, Dieux ! Coquin de sort ! / Qui resterait serein ? Je te hais, plomberie ! / / Alors, je reste sale, et la mine flétrie, / Je ne puis me laver depuis des jours entiers, / Sous peine d’inonder la cuisine … Riez, / Moqueurs, si vous l’osez ! Je te hais, plomberie ! / / Mais tu ne me vaincras par ton effronterie ! / Car demain, de nouveau, je repars à l’assaut / Au risque de devoir encor sortir le seau … / Un jour, j’aurais ta peau ! Je te hais, plomberie ! / / Stellamaris(Photographie : Ma salle de bains en plein chantier)(Rotrouenge)

Partager cet article
Repost0

commentaires

T


c'est ça la force de la poésie ...on peut tout dire et c'est beau...


amitié


tilk



Répondre
S


Merci Tilk ! Toute mon amitié.



F


Cher Stellamaris,


 


On ne sait


s'il faut rire


ou compatir


tant votre inspiration


est drôle


et votre prouesse


poétique si réussie !


Il est vrai


que la plomberie


est un corps de métier


ingrat


dont on ne peut


se jouer


et qui parfois


retors


irrite au plus profond.


Le poème


appelle


les plus belles pages


de


Molière


à la mémoire


de par sa verve brillante.


Bravo


mais aussi bon courage.


Nul doute


que le premier bain étanche


sera une détente !


Cordialement,


Francis Etienne.



Répondre
S


Merci infiniment, Francis ! Oui, j'ai bien ragé sur cette plomberie, et ce n'est pas fini ... Mais, en compensation, je me suis bien défoulé en écrivant ce poème ! Toute mon amitié.



A

J'ai ADORE! Amitiés Stell et un bon retour à l'inspiration...


Répondre
S


Merci infiniment, Annie ! Bises !



B

le supplice de la goutte d'eau


Répondre
S


Oui ...



V


  Ah ! Le boulot !! Je vois ça d'ici ! Ecrabouillé par terre dans un recoin
dans l'humidité à s'escrimer à serrer des joints à peine accessibles !! Ca méritait son petit poème...



Répondre
S


Oui, après, ça fait du bien de rire ! Bises, Valentine !