Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 22:26

La muse et le naufrage / / Le temps s’avance lentement, / À grands pas lents, la tête basse ; / Nul jour de l’autre ne dépasse, / Nul n’attend plus d’avènement ; / / La monotonie est tourment, / La muse se tait, plus ne passe ; / Que son silence me tracasse, / Que solitaire est son amant ! / / Je me force et reprends ma plume / Pour lui dire combien je fume / Et bous, de rester esseulé ; / / A-t-elle redouté ma rage ? / Car la voici, dans mon naufrage ! / Ah, que plus tôt n’ai-je appelé ! / / Stellamaris

(Photographie : Trois muses, Musée du Louvre)

(Sonnet marotique)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Ma muse
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 13/04/2012 00:28


Cher Stellamaris,


De l'image


à la lettre,


le pur classicisme


de votre composition


me ravit au plus haut point;


Vous connaissez mes goûts


nostalgiques et stricts.


L'ensemble est un vrai bonheur


de lecture


pour moi


qui se soir


traverse la nuit


d'une rive à l'autre.


Le thème de votre inspiration


vous est cher.


La fuite de la muse,


aimée lorsqu'elle vous touche


et maudite lorsqu'elle reste silencieusement


rebelle.


Bravo encore.


Ce poème est pour moi


une vrai perle néo classique


dont je savoure la beauté


avec le plus grand plaisir.


Cordialement,


Francis Etienne

Stellamaris 13/04/2012 00:32



Merci infiniment, Francis, encore et encore ... Toute mon amitié.



Vénusia 14/03/2012 15:29


Bonjour Stellamaris


rien que trois pour toi?peux tu m'en céder une? qui n'ai pas l'encre noire de préférence


joli texte j'ai aimé te lire


bises

Stellamaris 14/03/2012 22:20



Il y en a trois sur la photo, mais elles sont bien volages en ce moment ! Rires ...


 


Merci Vénusia ! Bises !



annie 13/03/2012 12:03


Bonjour Stell.


Et quant à nous quel plaisir de lire à nouveau ce que ta muse t'a inspiré!


Bonne journée!


Je t'embrasse.

Stellamaris 19/03/2012 17:39



Merci de tout coeur, Annie ! Bises !



monicalisa 12/03/2012 16:01


Très jolie photo et de magnifiques muses. Ces vers sont magnifiques et pas si esseulé que cela au final, c'est fort bien composé.


Bonne continuation je découvre votre site et la promenade fut agréable

Stellamaris 12/03/2012 17:41



Merci de tout coeur, Monicalisa, au plaisir de t'y revoir ! Toute mon amitié.



M'moizelle Jeanne 12/03/2012 08:10


Très beau reflet de l'attente... "Ah que plus tôt n'ai-je appelé  !"


J'aime beaucoup et te souhaite une belle journée.


Jeanne

Stellamaris 12/03/2012 08:17



Merci Jeanne ! Bises !



Valentine :0056: 11/03/2012 23:22


Elles sont belles, ces trois Grâces, et ton sonnet aussi est superbe, notamment au début ! [Mais c'est un avis tout personnel : j'aime moins quand tu te
plains que ta Muse te délaisse ; cependant puisque c'est ma foi le sujet d'une de tes catégories, il faut bien que tu l'évoques !]

Stellamaris 11/03/2012 23:27



Je comprends ton point de vue, Valentine, mais parfois je n'ai pas grand chose d'autre qui me vient ... Mais merci néanmoins pour ton commentaire ! Bises !