Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 18:24

La muse va, puis vient / / L’atmosphère est douce et sereine ; / Et je regarde la photo / Que j’ai pu prendre un peu plus tôt / – C’était cette même semaine – : / / Près de Nantes, j’étais allé ... / Vois-tu ? Le fleuve était gelé, / Tout recouvert de blocs de glace, / / Que la marée, en son reflux / Charriait sans fin, tant et plus ! / Mais bientôt la douceur molasse / / Est de retour ; plus de saisons ! / Ainsi, la muse va, puis vient ; / Elle se tait, puis, l’air de rien, / Me fredonne ses déraisons ! / / Stellamaris

(Photographie : la Loire au niveau du bac de Basse-Indre, en aval de Nantes)

(Sonnet polaire)

Partager cet article
Repost0

commentaires

F

Cher Stellamaris,


C'est encore une


de vos belles pages,


emplie de douceur,


écrite à ce coup de crayon


de votre poésie


si caractéristique par sa souplesse


et la richesse de ses images,


que votre parfaite maîtrise


de formes poétiques


rares et peu connues


embellissent


d'un charme ciselé.


La photographie


est un beau reflet


de votre sensibilité


à la lumière


et au découpage


de plans.


Félicitations !


Cordialement,


 


Francis Etienne
Répondre
S


Merci infiniment, Francis, tes commentaires me touchent toujours autant ... Toute mon amitié.



A

Bonjour Stell,


Aucun souci, celui-ci n'est vraiment pas grave!


Moi aussi en ce moment j'ai du mal à être partout...


Bon dimanche!


Je t'embrasse.
Répondre
S


Merci Annie, bises !



A

Un superbe sonnet polaire qui porte ici bien son nom!!!


Je suis bien en retard sur les blogs, plus occupée en ces jours...Mais enfin me voilà pour t'applaudir à nouveau.


Amitiés Stell.


 
Répondre
S


J'étis persuadé de t'avoir répondu, Annie, et je suis d'autant plus désolé de ce retard que ton poème m'avait beaucoup touché ... Toute mon amitié.



M

J'aime beaucoup.. photo superbe  qui immortalie une saison exceptionnelle accompagnée d'un poème qui reflète si bien la situation !!


Bonne soirée


Jeanne
Répondre
S


Merci Jeanne ! Bises.



J

Un très beau poème. Et oui, la muse s'en va, puis vient...


Une très belle photo.


Un beau blog que je découvre.
Répondre
S


Merci Jer, au plaisir de t'y revoir, alors ?


 


Toute mon amitié.



V

Ah ! comme ça c'est un sonnet polaire ! Avec les deux tercets au milieu ! Bravo.
Répondre
S


Eh oui ! Et ça va bien avec la photo, non ? Rires !



V

J'aime beaucoup la dernière strophe !... Et ta photo est réussie. Alors comme ça il y avait vraiment des glaçons sur la Loire près de Nantes ? D'après une
vidéo que j'ai reçue il y en avait également beaucoup près de Tours : cela vient de la lenteur du fleuve et de ses bras morts...
Répondre
S


Eh oui, la Loire était couverte de glacons ... Qui remontaient vers l'amont, car en aval de Nantes, la marée se fait sentir ! Je suppose donc que l'eau doit être légèrement saumâtre !


 


Et merci pour ton appréciation du poème ! Bises, Valentine !