Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 18:41

La tempête / / La tempête / Hurle et rouspète, / Sifflement / Constant, dément ! / La tempête / Hurle et rouspète, / Et tout bruit / Prend peur et fuit ! / Elle braille, / Gémit, rouscaille, / Sifflement / Constant, dément ! / Et ma muse ? / Elle s’amuse, / À l’affut / De ce raffut ! / Et ma muse ? / Elle s’amuse, / Et ces cris, / Pour ses écrits, / Sont prétexte : / Un nouveau texte, / À l’affut / De ce raffut ! / / Stellamaris(ricochet ïambique)

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Très très beau, et quel rythme !!!


3-4, 


Choisissez l'impair disait Verlaine pour la musicalité


Il avait raison 


Bises provençales



Répondre
S


Merci de tout coeur, Maria ! J'aime beaucoup les vers courts, et les vers impairs aussi ...


Bises !



C


Tempête en Provence


 


Quand la tempête..... tempête !!!!!


C'est le régal des mouettes.


La mer bleu nuit et marron


Contraste avec le ciel gris pâle.


Elle est pleine de blancs moutons


Que les vagues, doucement avalent


Se confondant avec les oiseaux gloutons.


 


Demain la plage sera encombrée


De ce que l'Argens à emporté


Le long de son lit par vaux et par monts


Emmenant, dans la mer, tout le limon.


Demain cette plage sera maculée


De branchages et autres saletés,


Et, le soleil revenu, la mer sera apaisée.


                                                                           
Caphadock


 


 


 


 






Répondre
S


C'est exactement ça, je reconnais bien la provence, merci ! Toute mon amitié.



M


Tout simplement magnifique, j'aime...



Répondre
S


Merci Marlou ! Bises.



T


écoutes bien ta muse mon ami..elle t'inspire toujours de beau textes


amitié


tilk



Répondre
S


Merci, Tilk ! Toute mon amitié.



J


Bonsoir Stell,


Mais combien est-elle coquine cette muse qui se joue de la tempête ! Je trouve la cadence de ce poème très enjouée alors que gronde l'océan. Cela donne beaucoup d'entrain à ton écrit. J'adore !
Bises de Jyckie.



Répondre
S


Merci de tout coeur, Jyckie, bonne soirée ! Bises.



G


Ta Muse, elle abuse, elle se fait cygne, elle te fait signe, et toi tu accours, laissant libre cours à tes vers, bien troussés!


Ce poème me plaît beaucoup, les vers virevoltent!


Amitiés de Gabrielle.



Répondre
S


Merci de tout coeur, Gabrielle ! Bises.



L


Une tempête qui t'a apporté un grand souffle d'inspiration et à nous, une belle bouffée d'air ! Bises !






Répondre
S


Merci Lenaïg ! Bises.



U


C'est le flux et le reflux, génial!!!!



Répondre
S


Merci Dominique ! Bises.



V


je cours vite me mettre à l'abri de ta tempête, elle crépite, claque.


bonne journée bises



Répondre
S


Merci Vénusia, bonne journée ! Bises.



V


Je vois, je vois... C'est une coquine !!



Répondre
S


Qui, ma muse ? Mais certainement ! Elle a de qui tenir, avec moi ! Rires ... Merci, bises !



M


Belle envolée, si lyrique! Blottie au chaud au fond de mon lit, j'étais toute heureuse d'être à l'abri de ces rafales... qui je le vois t'ont bien joliment inspiré! Bravo Sterenn Mor et bisous!



Répondre
S


Merci de tout coeur, Mona ! Bises.