Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 13:16

La marée est montée / / La marée est montée, elle a noyé l’estran, / Ses algues, ses rochers et son sable vibrant / Sous le soleil, où les oiseaux dinaient en rang ; / C’est un monde béni qui gît, dessous la vague. / / Elle a continué, son appétit grondant / Était pressant, et pour calmer ce mal ardent, / Elle en voulait bien plus ! Son terrible trident / Est une arme de mort, bien plus qu’aucune dague ! / / Rien ne lui suffisait, si ce n’est le meilleur, / Le joyau précieux entre tous à mon cœur. / Pour moi, Gradlon, la vie est tristesse et douleur, / Ma perte est sans remède et ma raison divague : / / Elle m’a volé Ys ! Et jamais nul reflux / Ne pourra me la rendre, et je n'entendrai plus / De jeux d’enfants en ses parvis... Je vis reclus, / Tout m’indiffère et mon âme est un terrain vague... / / Stellamaris

(Photographie : La baie de Douarnenez)

(Zégel)

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Bonjour, J'aime beaucoup votre poésie "prends garde aux korrigans". je suis enseignante en CE2 et nous sommes cette année sur le thème celtique et de la Bretagne. J'aimerai la faire apprendre à mes élèves. M'en donnez-vous l'autorisation? Bravo en tout cas pour vos textes.
Répondre
S
Bien sûr ! C'est toujours une joie d'être lu ! Avec toute mon amitié.
M

Gradlon trône à présent entre les tours de sa magnifique cathédrale et veille sur ses sujets, esbaudits par les temps qui changent, et pourtant tous lèvent les yeux vers lui et il sourit (si, je
l' ai vu) dans sa barbe!
Répondre
S


Merci de tout coeur, Mona ! Bises !



S

Un poème qui rappelle les thèmes romantiques dans lesquels je me retrouve : la nature, un miroir, elle nous conduit, nous comprend, nous torture ; en elle se reflètent nos maux ou nos plaisirs.
J'aime beaucoup.
Répondre
S


Merci de tout coeur, Sido ! Bises !



V

Magnifique, Stellamaris ! Et cette photo... elle me fait rêver...
Répondre
S


Merci de tout coeur, Valentine ! Bises !



A

Bonsoir Stell.


Je me remets de mes émotions pour venir te lire tout d'abord ici!


Et j'y vois une nostalgie peu coutumière sur le temps qui passe, face à la marée...  j'irai relire... Tu t'en doutes! C'est TRES beau!


Bisous et à demain.
Répondre
S


Merci infiniment, Annie ! Bises !



F

un très joli mais la mer va baisser et tu retrouveras ta plage
Répondre
S


Merci Flipperine ! Mais ça fait 1400 ans qu'on n'a pas retrouvé Ys... Bises !



M

Un beau poème triste qui met l'âme en peine !


Bises Stellamaris
Répondre
S


Merci Marlou ! Eh oui, c'est un poème sur l'inectulabilité du temps qui passe... Bises !