Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 10:01
Dans la série des "Rencontres en Huelgoat", j'ai vu cet inquiétant visage se dessiner sur l'étang partiellement pris par la glace, au couché du soleil ...

Lavandière de la nuit / / Quel est cet être au visage de sang ? / Et son voilage est fait de glace dure ! / Mais quelle est donc cette triste figure / Dont j’aperçus le masque grimaçant ? / / Argent ! Ta source était ce bel étang, / Mais il l’a pris ! Ton onde, qui fut pure / Est désormais sa vile vomissure ; / La fée a fuit, dans son pays d’antan ! / / Quel est cet être au visage de sang ? / / Est-ce, payant pour son crime glaçant, / – L’infanticide, en son âme est brûlure – / La lavandière hantant la nuit obscure / Interpellant les vifs en grimaçant ? / / Quel est cet être au visage de sang ? / / Elle t’appelle, implorant, insistant : / « Viens donc m’aider à laver la souillure / Tachant ce drap », fuis-donc ! Elle est parjure ! / C’est ton linceul, qu’elle essore à l'instant ! / / Tel est cet être au visage de sang ! / / Mais un cœur pur, un parfait innocent / Peut l’affronter, sans craindre la morsure / De l’enfer froid. Il doit, d’une main sûre / Tordre le linge à l’envers, la vexant. / / Tel est cet être au visage de sang : / / Tu l’as fait fuir ! Maudissant, t’insultant, / Il disparaît ! N’est-ce de bon augure ? / Regarde bien, où fut la créature, / Que de joyaux ! Prends-les donc, en chantant ! / / Tel est cet être au visage de sang ! / / Stellamaris

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Contes et légendes
commenter cet article

commentaires

Maria Maddalena Ivaldi 24/02/2010 22:57



J'aime toujours autant ces légenges que ta poésie transcende !!
Bravo
Bises sudistes



Stellamaris 24/02/2010 23:23


Merci Maria ! Bises.


marlou 21/02/2010 23:20


Tres fort ce poeme...Bravo Et bises ami...


Stellamaris 22/02/2010 06:35


Merci, Marlou ! Bises à toi aussi, bonne journée !


Valentine :0056: 21/02/2010 22:20


Magnifique image, digne de cette légende à faire glacer le sang...


Stellamaris 22/02/2010 06:36


Merci Valentine ! Bises.