Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 18:37

Le Garrigaï est le nom de cette caverne s’ouvrant sur la falaise sud de la Montagne Sainte Victoire, à côté d’Aix en Provence. De fait, elle permet de traverser la falaise et d’accéder au sommet ; non loin un monastère est encore visible.Le Garrigaï / / Voyez le Garrigaï : Cette sombre caverne / Au milieu de ce mur cuit, recuit au soleil / Est un sombre mystère, à nul autre pareil. / Descend-il vers l’enfer, où le diable nous berne ? / Voyez le Garrigaï, cette sombre caverne ! / Voyez le Garrigaï : Cette sombre caverne / Est comme une carie, ornement du chicot / D’une horrible sorcière … « Allez, fils ? Un bécot ? / Car mon philtre d’amour te tient sous ma gouverne ! » / Voyez le Garrigaï, cette sombre caverne ! / / Voyez le Garrigaï : Cette sombre caverne ; / Ton repère, démon, dragon prodigieux / Qui, quand revient l’été, de ton souffle odieux / Incendie, alentour, comme l’Hydre de Lerne ! / Voyez le Garrigaï, cette sombre caverne ! / / Voyez le Garrigaï : Cette sombre caverne ; / Mais quel trésor le Ver y tient-il sous scellés, / Une vierge, princesse aux cheveux démêlés ? / Quel chevalier vaillant lui clouera sa baderne ? / Voyez le Garrigaï, cette sombre caverne ! / / Voyez le Garrigaï ; cette sombre caverne : / Un passage secret menant vers le sommet, / Un ermite y vivait, qui jamais ne dormait ! / Ni la nuit, ni le jour n’éteignaient sa lanterne ! / Voyez le Garrigaï, cette sombre caverne ! / / Stellamaris

(Photographie : La Montagne Sainte Victoire)

(Balladine à refrain répété)

Partager cet article
Repost0

commentaires

F


Cher Stellamaris,


C'est de l'âme


d'un trouvère


que vos images coulent


sous votre maîtrise !


Le chant de la Provence,


les mythes de la peur,


les légendes de la prière,


les personnages


que l'on croit sortir


d'une tapisserie,


le soleil


et son souffle de vie,


tout surgit


et chante


avec un vent


que l'on croit entendre


derrière


les si beaux vers


de votre balladine !


La photographie est


un régal pour les yeux.


 


Félicitations encore une fois !


 


Cordialement,


 


Francis Etienne.



Répondre
S


Merci infiniment, Francis ! Toute mon amitié.



A


Par plaisir je reviens en vitesse applaudir ce Garrigae!


A bientôt Stelll!


Amitiés.



Répondre
S


Merci de tout coeur Annie ! Bises !



L


Et dire que je vis tout près et que je n'en connaissais pas l'existence !!! Merci Michel pour ce très beau partage, de tout coeur . Gros bisous .


Liza



Répondre
S


Merci de tout coeur, Liza ! Bises !



V


Tu me fais découvrir un endroit magique que j'aimerais bien visiter......



Répondre
S


Oui, la Montagne Sainte Victoire est absolument extraordinaire ... Bises !