Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 00:32

Le morgan aux cheveux roux / / L’homme aux cheveux roux traversa le pré : / À Kéréon, son champ de laminaires. / Quand ses humeurs se faisaient sanguinaires, / Plus d’un marin qui passait l’empourprait. / / Perché sur sa nageoire de sirène / Sur une vague, il était à l’affut ; / Car il guettait tout vaisseau, quel qu’il fut. / S’il le coulait, quel cadeau pour sa reine ! / / Comme il savait embrouiller les esprits ! / Il imitait une corne de brume / Plus d’un pilote, au cerveau qui s’enrhume / S’est fait avoir, et bientôt il fut pris. / / L’homme aux cheveux roux traversa le pré : / À Kéréon, son champ de laminaires. / Quand ses humeurs se faisaient sanguinaires, / Plus d’un marin qui passait l’empourprait. / / Oh, jamais nul ne survit quand il chante : / C’est en sa voix que se tient son pouvoir. / Quand il se tait, parfois on peut le voir / Et revenir, sans qu’il ne nous enchante. / / Gwen C’haradoc, devenu pis que sourd / Quand un boulet menaça de l’étendre / Ne risquait pas – Certes non ! – de l’entendre ; / Et c'est pourquoi ses jours n'ont tourné court. / / L’homme aux cheveux roux traversa le pré : / À Kéréon, son champ de laminaires. / Quand ses humeurs se faisaient sanguinaires, / Plus d’un marin qui passait l’empourprait. / / Gwen ne l’ouït, et sa sorcellerie / Ne put lui nuire, il garda l’esprit clair. / Il eut besoin, certes, de peu de flair / Pour deviner sa vile fourberie. / / Il ordonna : « Sonnez le branle-bas ! / Mes compagnons, ne craignez ce bellâtre ; / Nous le vaincrons, si nous devons nous battre ! / J’ai traversé plus périlleux combats ! » / / L’homme aux cheveux roux traversa le pré : / À Kéréon, un champ de laminaires. / Quand ses humeurs se faisaient sanguinaires, / Plus d’un marin qui passait l’empourprait. / / « Viens m’affronter, vieux fripon, si tu l’ose ! / Vois mon harpon. Tu pourrais le tâter ! » / Voyant Morgan, vif, se carapater, / Le capitaine dit : « L’affaire est close » ! / / Stellamaris

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Contes et légendes
commenter cet article

commentaires

tresse 17/09/2014 14:03

Au sourd l’œil sert d’oreille dit le proverbe, et ce Gwen a vite su qu'il ne risquait pas grand chose :)

Stellamaris 17/09/2014 17:34

Merci Tresse ! Avec toute mon amitié.

Fathia.Nasr 15/02/2010 20:25



©Fathia.Nasr




Stellamaris 15/02/2010 20:37


Merci Fathia ! Bises.


Fathia.Nasr 15/02/2010 20:25



Bonsoir Stellamaris, je trouve une difficulté de lire des poèmes dans une écriture avec telle police que tu as choisie pour ton poème, il m'arrive quelques fois de faire copier et coller pour
lire mieux un poème, mais là je ne peux pas le faire, mais j'ai fait un effort pour lire ton sublime poème. J'aime bien raconter des contes dans une expression poètiques comme faisait Voltaire,
et je trouve que tu as un style éloquent pour dire les choses, un sublime conte, merci pour ce beau partage, bonne semaine, bises



Stellamaris 15/02/2010 20:37


Bonjour Fathia, je suis désolé que tu aies eu du mal à le lire ... Qais-tu, si tu as Firefox, que tu peux faire Ctrl++ pour zoomer une fenêtre de ton navigateur ?

Merci pour de tout coeur pour ton appréciation, bonne semaine ! Bises.


Fathia.Nasr 15/02/2010 20:19







Stellamaris 15/02/2010 20:25


Mer Fathia, ton perroquet est magnifique ! Bises.


reinette 15/02/2010 17:33


belle histoire  poétiquement contée


Stellamaris 15/02/2010 17:48


Merci Reinette ! Bises.


marlou 15/02/2010 15:24


Magnifiquement contee cette histoire...Bises.


Stellamaris 15/02/2010 17:48


Merci Marlou ! Bises.