Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 18:45

Le vent siffle / / Le vent siffle / Et me gifle, / Et j’en ris ! / / Quelle joie ! / / Je suis pris / De fou-rire, / C’est le pire … / Malappris / De la joie / / Qui rougeoie / Quand ses cris / Se déploient, / Me foudroient ! / Je l’écris ! / / Stellamaris

(Sonnet Irrationnel)

(Photographie : Tempête sur la plage du Petit Minou)

Partager cet article
Repost0

commentaires

H


Il n'y a rien de plus beau que la mer par mauvais temps. Plein de sensation dans ses vers; la folie se mélant aux bourasques  et le ressac.


Cordialement



Répondre
S

Merci Heol ! Toute mon amitié.


M


Et tu siffles avec lui, le coeur en fête! Bravo Sterenn et bisou!



Répondre
S


Merci Mona, bises !



M


Le vent siffle, entoure et se déploie...Je l'entends et le poème est doux comme une bise. Amicalement.



Répondre
S


Merci de tout coeur, Monie-Douenias ! Bises.



M


Tu t'en sors vraiment bien, c'est la valse du vent sur un tempo à 3 temps


Bises et bravo



Répondre
S


Merci Maria ! Bises.



F


Même irrationnel,


votre art du sonnet


est époustouflant !


 


Le choix des rimes


avec le son i dominant


dans les deux premiers tercets,


de la fricative f,


et de la vibrante roulée r


translitèrent le bruit du vent


avec étonnement.


La joie,


l'audace,


et la rapidité


de votre réaction


au vent,


c'est ben la brièveté


des vers que vous avez choisis


qui la traduisent


à merveille.


 


Merci encore


pour ce bel exemple


de poésie,


si different


du moule


de l''écriture 


courante,


 


Amicalement,


 


Francis Etienne


 



Répondre
S


Merci infiniment Francis, tes commentaires me touchent au plus haut point ... Toute mon amitié.



A


Avec trois syllabes, il fallait le faire! Le rythme s'accorde bien avec le mouvement de la mer et du vent.. Comme toujours, une belle réussite. Et la chute surprend
aussi!


Amitiés Sterenn.



Répondre
S


Merci Annie ! Oui, j'aime énormément les vers courts ... Bises !



M


Superbe comme toujours !


Bises



Répondre
S


Merci Marlou ! Bises.



V


Bravo pour ce sonnet irrationnel en trisyllabes (j'invente le mot...) ! Très réussi, comme la photo qui est absolument superbe. Chouette nom, la plage du
Petit Minou, mais là on dirait plutôt un tigre enragé, non ?



Répondre
S


Merci Valentine ! C'est sûr, que ce jour là, le Petit Minou était en colère ... Bises !



L


Et on entend ton poème chanter dans le vent ! Bravo à toi, bises !






Répondre
S


Merci Lenaïg, bises !



B


superbe photos ...


après 2 semaines de vent d'Autan .. j'avoue apprécier le calme ...



Répondre
S


Merci Belbe ! Toute mon amitié.