Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 18:44

Les Monts d’Arrée / / Collines et marais que le ciel bas tutoie, / Haute selve enchantée où mon âme se noie, / Que j’aime ce pays magique, plus qu’aucun ; / Car « Réel », « Irréel », là-haut, ne font plus qu’un ! / Collines et marais que le ciel bas tutoie, / Haute selve enchantée où mon âme se noie, / Le rêve s’y fait songe, et, sans s’effaroucher, / La légende y prend corps, on pourrait l'y toucher ! / Nombreux sont les hauts lieux, en la terre celtique, / Nul autre n’est si près du royaume féerique ; / Que j’aime ce pays magique, plus qu’aucun, / Car « Réel », « Irréel », là-haut, ne font plus qu’un ! / / L’on croise les korrigs, chaque soir sur la lande, / Riant, chantant, dansant en longue sarabande ; / Quelquefois, sur la mare – et qui la voit s’endort – / Une fée apparaît, peignant ses cheveux d’or ! / L’on croise les korrigs, chaque soir, sur la lande / Riant, chantant, dansant en longue sarabande ; / Ils n’ont peur des humains, les invitent souvent ; / Il faut être endurant, ils courent tels le vent ! / Les sceptiques riront, disant « c’est une fable », / Mais pourtant, croyez-moi, quelle joie ineffable, / Quelquefois, sur la mare – et qui la voit s’endort – / Une fée apparaît, peignant ses cheveux d’or ! / / Est-ce un rêve ? Est-ce vrai ? Car, quand je me réveille, / Je sens encor le feu de sa lèvre vermeille : / Quel tourment, quel bonheur en mon cœur ; c’est un dard, / Une blessure intime, et s’éveille mon art ! / Est-ce un rêve ? Est-ce vrai ? Car, quand je me réveille, / Je sens encor le feu de sa lèvre vermeille ; / Ce monde prosaïque à jamais s’est enfui, / Je vois le petit peuple à présent, jour et nuit, / Je bannis ma raison, je ne suis plus le même, / Je ne puis plus chanter autrement qu’en poème ! / Quel tourment, quel bonheur en mon cœur ; c’est un dard, / Une blessure intime, et s’éveille mon art ! / / Stellamaris

(Ricochet sur trois strophes)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Contes et légendes
commenter cet article

commentaires

Mona 23/01/2011 18:17



Enchantée de trouver le temps de te lire! Transporté, tu nous transportes!



Stellamaris 23/01/2011 19:02



Merci de tout coeur, Mona ! Bises.



Danielle 22/01/2011 23:27



Ton amour pour ce pays magique t'inspire des vers superbes. Et quelle formidable photo. C'est magnifique, plein d'émotion ! Bises. Danielle



Stellamaris 23/01/2011 00:08



Merci infiniment, Danielle ! Bises.



domi 22/01/2011 10:45



et quelle émotion dans le tien,....!!



Stellamaris 22/01/2011 10:48



Merci Domi ! Bises.



Celiandra 22/01/2011 10:29



Bonjour


 je decouvre ton blog... grace un ami qui te connait


 et franchement  je m'y plais.


 Mais n'est-ce pas normal pour une fée?


Tu decris mon monde,


 Ce Monde des Etres du Peuple Caché


CE monde dit aussi du Peuple de la Paix


Excatement comme il est.


Mais combien peuvent le voir?


Peu certes et pourtant....


Les fees , certains soirs ,


Et le jour de la STe Beltaine


dansent dans les foêts


Les lutins s'amusent a effrayer


les promeneurs isolés,


en lancant des petits cailloux blancs


Les Dryades entourent avec leurs bras


les pieds des " étrangers"


 Amitiés d'une fée.


 



Stellamaris 22/01/2011 10:34



Oui, à lire ton commentaire - poème, nous avons en effet le même monde ... Bises féeriques !



Valentine :0056: 21/01/2011 19:06



C'est vraiment très beau, cette formule du ricochet. Bravo à toi, Stellamaris, pour cette évocation des Monts d'Arrée haute en couleurs et chargée de rêve
...



Stellamaris 21/01/2011 19:24



Merci infiniment, Valentine ! Bises.