Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 10:23

Londres balnéaire / / Au gré du flux, du reflux, / Monte et descend la Tamise, / Et la berge se déguise : / La plage ! Aurais-tu conclus / / Si du cadre étaient exclus / - La ruse serai exquise, / Un tel esprit de feintise ! / Mais ne sont-ils superflus ? - / / Les quais. Londres balnéaire, / Mirage extraordinaire ! / Car vraiment, si j’avais lu / / Qu’on pouvait parfois s’y croire / Aux rives d’Honolulu, / J’aurais dit « Quel sot grimoire ! » / / Stellamaris

( Photographie : La rive sud de la Tamise en plein centre de Londres, juillet 2012 )

( Sonnet français )

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Voyages
commenter cet article

commentaires

tilk 11/08/2012 00:16


encore un bien bel écrit


amitié


tilk

Stellamaris 11/08/2012 01:57



Merci Tilk ! Toute mon amitié.



marlene04 05/08/2012 11:26


Belle inspiration Stellamaris...


Bon dimanche

Stellamaris 05/08/2012 12:04



Merci Marlene ! Bises !



Lenaïg 03/08/2012 10:50


Bonjour Stellamaris. Je viens te lire sur ton blog, mais ce poème je l'ai déjà dégusté sur Plumes. Je suis interpellée par le commentaire de Valentine. J'avoue que dans ma première lecture je me
suis laissée porter, sans rien remarquer. Mais moi j'aime aussi qu'on me dise ce qui cloche, comme ça. Bravo pour les habiles rectifications que tu as faites. Pour "exclus", il faut bien garder
le s, ce sont les quais qui pourraient être exclus, j'ai bien perçu ?





Bises !

Stellamaris 03/08/2012 16:58



Tout à fait Lenaïg, mais dans ma première rédaction c'étaient les tours, quelle faute grossière ! Bises !



annie 31/07/2012 09:58


Bonjour Stell.


Il s'en passe à Londres en ce moment!


Aujourd'hui les plages naissent n'importe où...Serait-ce la cause de ce mauvais temps car la nature n'aime pas qu'on lui impose ce qui n'était pas prévu?


Merci pour ce sonnet très sympathique!


Je t'embrasse.


 

Stellamaris 31/07/2012 18:26



Merci à toi, Annie ! Bises !



Valentine :0056: 29/07/2012 16:04


Ho ! Ho ! Très recherché !


Mais... Il y a deux trucs qui clochent (il faut que je fasse ma méchante !)


Un truc pas grave : "exclu" ne prend pas d's (ça fait "exclue" au félinin).


Et un truc grave : "l'eusses-tu cru", ce n'est pas pour se moquer du monde que l'on dit ça, c'est parce que, encore une fois, il s'agit du conditionnel passé
deuxième forme ("l'aurais-tu cru"). Et là, "Tu l'eus cru" n'existe pas, ce serait un passé antérieur et le passé antérieur ne s'emploie que dans les subordonnées de temps en relation avec le
passé simple (avec "après que" notamment : "lorsqu'il eut fait ceci, il fit cela"...)

Stellamaris 29/07/2012 17:04



Pour ma part, "exclus" me paraît plus grave que "Tu l'eus cru" ... Mais de toutes façons, il faut que je corrige ; Je m'y colle ! Merci pour le coup d'oeil, Valentine, bises !


PS : Ça y est, c'est corrigé ! Merci encore, bises !