Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 10:31
Partager cet article
Repost0

commentaires

A

De la belle Poésie, rythmée et mélodieuse.
Les enjambements figurent le ressac des vagues. Vraiment de la belle ouvrage.


Répondre
S

Ton commentaire me touche tout particulièrement. Merci ! Bises.


A


Bonjour Stellamaris,
Joli texte... il est vrai que la marée basse n'enchante pas tant que ça les bateaux ! lol
Ils veulent rivaliser avec les lames, se les couper aux cris du bois qui crisse...
Bonne journée à toi. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz



Répondre
S

Merci, Abeille. Bonne journée à toi aussi ! Toute mon amitié.


C

Chez moi la plus forte marée ne dépasse pas 50 centimètre mais c'est suffisant pour aller pêcher sur les rochers


Quand la mer est basse
L'algue verte dépasse
Quand la mer est basse
Les crabes se prélassent
Quand la mer est basse
Les coquillages se ramassent
Pour que les enfants joulassent



Répondre
S

Merci Caphadock ! Toute mon amitié.


T

Cher Michel,

que la mer t'inspire, et comme je te comprends !

Superbes eaux, superbes mots ...

Amitiés


Répondre
S

Merci Théo ! Toute mon amitié.


J

Je ne sais si c'est la mer qui berce tes mots ou tes mots qui bercent la mer. Un poème on ne peut plus réussi, en tout cas.


Répondre
S

Merci de tout coeur ! Bises.


H

Bonsoir Stellamaris
Un joli poème où l'océan est vivant et palpite, tel un coeur qui bat.
Amitié.


Répondre
S

Merci Hanternoz, cher ami ! Toute mon amitié.


V

Magnifique, cette photographie ornée d'un si beau poème ! J'adore la Bretagne et la retrouve avec plaisir à travers tes mots.


Répondre
S

Merci Valentine, que j'ai le plaisir d'accueillir ici pour la première fois ! Toute mon amitié, bises.


U

J'aime! Presque du vent dans les mots; en tout cas la mer... tellement absente de la photo... Bravo!


Répondre
S

Eh oui ... Elle est partie pour laisser dormir les bateaux ! Bises.


D

Bonjour Stellamaris, c'est vrai que nous, au bord de la Méditerranée, nous n'avons pas la chance de connaitre les mouvements de la marée et ces bateaux qui reposent sur le sable quant l'océan se
retire. Notre mer reste toujours la même, présente et belle, parfois lisse comme l'huile, parfois démontée par la tempête qui écrase l'écume des vagues sur le sable. La nature est belle, c'est pour
ça qu'il faut la respecter. Bisous à toi. Danielle


Répondre
S

Merci Danielle ! C'est vrai que je me suis attaché à cette respiration de l'Océan ... Bises.


M

Qu'on aimerait être bateau avec toi et respirer l'air du large...Dieu que c'est joli à lire...Bises.


Répondre
S

Merci Marlou ! Bises.