Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 23:13
Nos deux gardiens / / Mais quelle est donc cette sirène amène ? / On peut la voir à Saint Herbot, tombeau / De notre chef, Arthur, plus beau flambeau / De l’Argoat ; Ce chêne capitaine, / / Dont la puissance herculéenne assène / Des coups mortels à tout cabot nabot. / Il te réduit en fin lambeaux, corbeau / De malheur, vil croquemitaine ! Vaine / / Sera ta quête ! Eh, ne vois-tu, rebut / D’humanité, que Dahud, à l’affut / Pour le garder, sans fin veille, si vieille / / Et jeune ! Roi ni magicien, rien / Ne la vaincra ! Non, pareille merveille / Ne se conçoit ! Quel gardien nous soutient ! / / Stellamaris
Partager cet article
Repost0

commentaires

J

Encore une belle inspiration légendaire et un exercice de composition d'une maîtrise certaine. Un moment de lecture magique, merci. 


Répondre
S

Merci à toi, Jakline ! Bises.


D

Bonsoir Stell, je découvre ce qu'est un poème "à rimes couronnées" et il me semble que l'exercice doit être particulièrement ardu. Bravo Poète ! Bises. Danielle


Répondre
S

Merci Danielle ! Bises.


V

Alors je te couronne Prince des poètes... Bretons !


Répondre
S

Lol ... Merci Valentine ! Bises.


M

Extrêmement difficile...Mais pas pour toi poète !
Bises.


Répondre
S

Merci Marlou ! Bises.


V

C'est quoi cet exercice de style qui demande, avec déjà la difficulté du sonnet, de répéter l'assonance de chaque fin de vers ? Une vraie gageure !


Répondre
S

Ça s'appelle un poème "à rimes couronnées" ... Merci, Valentine ! Bises.