Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 19:40

Rassurez-vous, ce poème n'est pas autobiographique, mais inspiré par un livre-cri sur lequel je suis en train de travailler en tant qu'éditeur pour une parution vers la fin de l'année, "Le cri du papillon indigo", d'une amie chère, Liza Peninon ...

Ombre obscure / / Au plus profond de l’ombre obscure, / C’est la douleur, couleur de sang / Qui souvent nous emplit – Puissant / Est son appel ! – Notre ossature / / Prend sa couleur et son allure, / Et la feuille se flétrissant, / C’est la mort, parfois, que l’on sent / Venir … Notre cri : Terreur pure … / / Mais c’est alors que le soleil / Soudain, lance un rayon vermeil / Qui pourrait le croire ou l’admettre ? / / C’est une rencontre, un bonjour … / L’on se sent, le souffle moins court, / Revivre … Encore un jour, peut-être ? / / Stellamaris

(Photographie : Intérieur d'un massif de fleurs)

(Sonnet marotique)

Partager cet article
Repost0

commentaires

F


Cher Stellamaris,


 


Cette belle page,


touchante,


pleine de tendresse,


de profondeur


et de finesse,


sur une magnifique


page de couleur


est un bel hommage


à votre amie


et un joyau


pour le lecteur.


Félicitation,


Cordialement,


Francis Etienne.



Répondre
S


Merci infiniment ! Toute mon amitié.



A


Cette photo me plait beaucoup: elle a qq. chose de vénéneux, comme un bonbon trop chimique!



Répondre
S


Merci Arthémisia. Bises !



V


superbe


bises de bonne journée



Répondre
S


Merci Vénusia ! Bises !



M


Un magnifique obscur-clair qui fuse au coeur !


Bises



Répondre
S


Merci Maria, ce commentaire me touche tout particulièrement ! Bises.



E


Bonjour,


 


Une de vos amies (Valentine) m' a indiqué votre blog pour que je vois quel genre de poésie vous écriviez.


Je suis autodicdate en écriture,j'ai lu quelques poètes que j'aime bien et j'écris. Ces derniers temps je me suis lancée dans le sonnet comme vous avez écrit ici. Deux de quatre et deux de
trois.Sauf le dernier (si vous venez chez moi, vous le verrez)


Pour réagir sur ce texte: j'aime bien car sur la forme  je ne me suis jamais aventurée sur ce genre de style; mettre des tirets entre deux demi phrases, Valentine m'écrivant que c'est "genre
Moyen âge", ne sachant pas, j'attendrais votre réponse.


Sur le fond ce texte est fort puissant et s'adressant à une personne que vous devez connaître.


Je vais continuer de visiter votre blog, amicalement.


Eva



Répondre
S


Merci à Valentine, alors, et merci de cette visite ! Je viendrai faire un tour sur vos pages ...


Quand au fait de mettre un membre de phrase entre tirets, je l'aurais plutôt ressenti comme une ponctuation plutôt moderne, mais je ne suis pas spécialiste en la matière, je ponctue plutôt comme
je le ressens ...


Toute mon amitié.



L


C'est un tout petit rien qui fait sortir de cette ombre, oui, à condition qu'il y ait du soleil dedans, exactement ! Magnifiquement et sincèrement écrit, Stellamaris. Bises.



Répondre
S


Merci de tout coeur, Lénaïg ! Bises !



V


Très belle photographie ! Et quant au "cri de douleur", te connaissant, on se doute qu'il n'est pas de ton cru... (L'eusses-tu cru ? Ce cri s'écrit tout cru)



Répondre
S


Merci Valentine ! Bises.



L


Mon Dieu, Michel, je suis sans voix, sans mots, je ressens tellement en profondeur et en résonance chacun des mots de ton magnifique et bouleversant un poème, un immense, immense merci, du fond
de mon coeur, de comprendre si bien et de m'avoir offert ce cadeau, je suis tellement touchée, par chacun de tes mots, et par ton geste !!! Gros bisous émus .


Liza



Répondre
S


Je suis heureux qu'il te parle, j'ai vraiment pensé très fort à toi en l'écrivant ... Je t'embrasse très fort, énormes bises !