Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 18:30

Raz de Sein / / De marée en marée, et du profond des âges / Les écueils, les rochers, ici, tracent sillages ! / Et même par beau temps, voyez ces tourbillons ! / / Ici règne Dahud ; la sorcière, la vieille, / / La reine de ces lieux ; sirène, nous croyons ! / Cruelle, sans pitié, sur sa ville elle veille, / Car Ys est sous les flots, savez-vous la merveille ? / Naufrages par milliers ; nombreux nous nous noyons ! / / Ici règne Dahud ; mais l’on bâtit la Vieille / / Pour contrarier ses plans ; et, quand l’on appareille / Pour franchir malgré tout cette porte d’airain, / L’on peut garder espoir que demain s’ensoleille / Sans que, de notre sang, l’onde ne soit vermeille ! / Oui, vraiment, ce phare est le salut du marin ! / / Stellamaris

(Photographie : En doublant le Phare de la Vieille, dans le Raz de Sein)

(Sonnet irrationnel)

Partager cet article
Repost0

commentaires

F


Quelle majesté


dans le rythme,


le souffle,


les images


et la progression !


Je vous admire.


Les rimes


d'une remarquables musicalité


enchâsse


le poème


dans une mélodie


que les images soutiennent


de leur brillance.


La photographie


mettant en valeur


la masse de l'eau


et l'éperon du phare


est pure,


puissante


et magnifiquement


centrée


sur les gris et les bleus


si naturellement en harmonie.


La légende


toujours sous-jacente


à vos lignes


est encore une fois


un croquis exquis


des milliers de thèmes


poétiques et populaires


de votre région,


que vous mettez 


toujours


magnifiquement


en valeur.


 


Bravo encore et encore !


 


Cordialement,


 


Francis Etienne.



Répondre
S


Quand je lis tes commentaires, je me sens toujours tout petit, tellement j'ai l'impression de ne pas mériter de tels éloges ... Merci infiniment, Francis ! Toute mon amitié.



L


Bonjour Stellamaris. Ton sonnet porte un souffle puissant qui nous emporte à la lecture comme un grand vent sur les flots agités. C'est beau ! Comme la photo !


Bises !


 



Répondre
S


Merci de tout coeur, Lenaïg, tu me touches ! Bises !



M


Quoi de plus beau qu'un sonnet irrationnel pour une si belle légende...


Bravo ! bises



Répondre
S


Merci infiniment, Maria ! Bises !



R


de jolis vers pour une belle légende et une magnifique photo


bisousclics



Répondre
S


Merci Reinette ! Bises !



M


la mer est haute ce soir


va-t-elle briser la digue


des rochers pour y croire


autrement je me flingue



Répondre
S


Merci de tout coeur, Meriaux ! Toute mon amitié.



B


les phares m'ont toujours fait rêver



Répondre
S


Moi aussi, merci Belbe ! Toute mon amitié.



T


encore une belle légende superbement écrite


amitié


tilk



Répondre
S


Merci Tilk ! Toute mon amitié.



V


Magnifique évocation ! Encore une réussite, Stellamaris.



Répondre
S


Merci Valentine ! Bises !



A


Un sonnet ( une belle légende) et une photo de très haute qualité.


Amitiés Sterenn.


 



Répondre
S


Merci Annie ! Toute mon amitié.