Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 11:53

Impressions d'une magnifique promenade en forêt de Fontainebleau ... Que cette forêt est sèche, comparée à Huelgoat !

Sècheresse – Le sorcier de Fontainebleau / / Est-ce ce sorcier, céans, / Qui rend la selve si sèche ? / / Seuls rochers, trolls et géants / Que la soif jamais n’assèche / En ces bois, en nombre crèchent. / Ces rustres, ces mécréants ! / / Est-ce ce sorcier, céans, / Qui rend la selve si sèche ? / / La fée à la peau de pêche / N’y gîte : Nuls océans, / Mers, fleuves, rus ; que néants ! / Elle a besoin d’onde fraiche ! / / Est-ce ce sorcier, céans, / Qui rend la selve si sèche ? / / Vois : Les korrigs fainéants / Dans la fougère si rêche, / De crainte qu’ils ne s’ébrèchent, / Ne reposent leurs séants ! / / Est-ce ce sorcier, céans, / Qui rend la selve si sèche ? / / Jamais les gouffres béants / De sa haine ne s’émèchent ; / Il est si vil et revêche ! / Tous fuient, lui, chante péans ! / / Est-ce ce sorcier, céans, / Qui rend la selve si sèche ? / / Stellamaris

(péan : hymne de louange)

(photographie : Souche en Forêt de Fontainebleau)

Partager cet article
Repost0

commentaires

L


Bonsoir Stellamaris. Le poète est donc allé rendre visite au peuple caché d'une autre forêt et il a enquêté ! Et son chant sonne comme une accusation ! Un vieux sorcier débusqué dans une
impressionnante vieille souche ! Ne serais-tu pas en train de libérer les chants de cette forêt-ci, en entonnant le tien ? Je crois bien que oui et je vais poursuivre le chemin sur tes traces.
Les mots étaient superbement au rendez-vous, bravo, bises à toi.



Répondre
S


Merci de tout coeur, Lénaïg ! Bises !



F


Toujors,


la révolte


contre le massacre


de la nature,


mise en valeur


par les nostalgies


d'âge d'or,


et surtout


par la belle structure


de poèmes


ou de chansons


de troubadours,


enchante


et blesse


le lecteur


que je suis


d'une nostalgie


fine,


ombrée


d'éclats


de lumière,


comme si


le soleil


se glissait


entre des gouttes


d'eau


suspendues


dans un instant fugace,


et unique.


 


Félicitations,


et merci pour ces si belles pages,


Cordialement,


 


Francis Etienne


 


 



Répondre
S


Merci infiniment, Francis ! Toute mon amitié.



M


Une belle inspiration, merci.



Répondre
S


Merci à toi, Marlou ! Bises.



V


MA forêt !! Je suis heureusse de la trouver chez toi ! En effet, elle est sèche mais si mystérieuse elle aussi... Il y a là plein de vibrations et des tas de
surprises étranges à découvrir...



Répondre
S


Oh oui, j'en ai eu, des surprises, dans cette forêt ! Cette souche en est une, mais c'est loin d'être la seule ! Bises !



V


je trouve la photo magnifique et le texte lui sied à merveille


bises et bonne soirée



Répondre
S


Merci Vénusia ! Bises !



R


un plaisir de lire un si joli poème


bisousclics



Répondre
S


Merci Reinette ! Bises.



M


J'espère bien m'y rendre aussi! Selve sèche dis-tu... Je m'en doutais! Une plage sans mer... et tu l'as bien trouvée ta souche magique! Selve si sèche: belle allitération... Et l'inspiration elle
ne tarit pas!



Répondre
S


Merci Mona ! Bises !