Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 23:00

Encore une adaptation à la langue française d'un poème d'Edgar Allan Poe...

Silence / / Certaines qualités – concepts incorporels – / Ont double vie, et celle-ci, voyez, est faite / D’une double entité ; leurs types sont pluriels, / De lumière et de roc ; elle est ombre et concrète. / C’est ainsi qu’un silence est dual – rive et mer – / Corps et âme. L’un vit en des lieux solitaires, / Où pousse l’herbe neuve. Et ses grâces d’éther, / De souvenirs humains, connaissances amères / ôtèrent tous ses pleurs ; il a nom : « Jamais plus. » / C’est le corps du silence ; et lui, qu’on ne le craigne ! / Car de lui tous pouvoirs néfastes sont exclus. / Mais qu’un intemporel destin soudain l’atteigne / Et l’emmène à son ombre (elfe sans nom, reclus / Dans des déserts où nul humain jamais ne daigne / Poser le pied), implore donc Dieu tant et plus ! / / Stellamaris / / D’après / / Silence / / There are some qualities–some incorporate things / That have a double life, which thus is made / A type of twin entity which springs / From matter and light, evinced in solid and shade / There is a twofold Silence–sea and shore– / Body and soul. One dwells in lonely places, / Newly with grass o’ergrown; some solemn graces, / Some human memories and tearful lore, / Render him tearless; his name’s: “No more.” / He is the corporate Silence: dread it not! / No power hath him of evil in himself; / But should some urgent fate (untimely lot!) / Bring him to meet his shadow (nameless elf, / That haunteth the lone regions where hath trod / No foot of man), command thyself to God! / / Edgar Allan Poe

(Illustration : Soleil de minuit sur un lac en Norvège)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

annie 22/05/2014 13:49


Bonjour Stell.


Une belle prière au silence traduisant parfaitement ce fragile concept...


Je t'embrasse.

Stellamaris 25/05/2014 17:29



Merci de tout coeur, Annie ! Bises !



Valentine :0056: 21/05/2014 22:29


Traduis-tu ainsi un poème par jour ? Quel courage ! Celui-ci est particulièrement poignant, et l'illustration est bien trouvée.

Stellamaris 21/05/2014 23:25



Bonjour, non, ce n'es pas un rythme que je vais pouvoir tenir... Merci infiniment, Valentine ! Bises !