Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 19:59

Toujours dans le même jeu de rôles, vous vous souvenez du vieux contentieux entre Gwendal et le Colonel des chats, qui lui a croqué un papillon de lumière... Gwendal tire profit d'une rencontre avec Samieta, la reine des chats, pour prendre la plus belle des revanches

Un papillon pour la reine / / Voici la reine Samieta ; / N’est-ce la plus belle des chattes ? / Ami Gwendal, si tu la flattes / En fomentant un attentat / Contre la vanité stupide / De ce Colonel impavide, / Tu seras aussi fier qu’un lion, / Tout ça grâce à ce papillon ! / / « Pour votre oreille, majesté, / J’offre un insecte de lumière ; / Posé votre face altière, / Il ne sera plus contesté / Combien votre règne illumine » ; / Ainsi se réjouit sa mine, / C’est bon pour mon ambition ; / Tout ça grâce à ce papillon. / / « Merci beaucoup, très cher ami, / Pour ce beau présent qui me touche ; / Je le proclame par ma bouche, / À jamais vous serez, parmi / Nous, de ces hôtes qu’on honore ; / Pour combattre qui vous abhorre, / Comptez sur notre nation, / Tout ça grâce à ce papillon ! » / / Je vois le Colonel qui bout, / Et la colère qui l’entraîne, / Il ne la cache qu’à grand-peine ; / Se retiendra-t-il jusqu’au bout ? / Et je l’observe, et je rigole, / Ce spectacle est vraiment trop drôle ! / Je suis en jubilation, / Tout ça grâce à ce papillon ! / / Stellamaris

(Illustration prise sur Internet, ici)

(Balladine)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Jeu de rôles
commenter cet article

commentaires

Valentine :0056: 08/02/2014 16:45


Je me doutais bien que tu avais tes raisons, toi qui es spécialiste ! 

Stellamaris 08/02/2014 18:53



Merci de tout coeur, Valentine ! Bises !



annie 08/02/2014 15:51


Bonjour Stell.


Je trouve que ce style te va bien... Et cette chatte coquette n'est-elle en accord avec les mots !


Alors BRAVO !


Bises.


PS: Pour Valentine, moi aussi j'hésite avec certains mots.... J'ose un peu maintenant...

Stellamaris 08/02/2014 18:53



Merci de tout coeur, Annie ! bises !



Valentine :0056: 07/02/2014 21:45


   C'est parfait, ainsi que la jolie illustration !


Seul bémol pour ma nature exigeante : "je rigole" me paraît un terme un peu familier par rapport au style plus soutenu de l'ensemble, et comme il rime avec
"drôle", je me demande comment la prosodie classique peut l'autoriser ? Cela ma rappelle la fameuse chanson (que tu connais sans doute) :


Le gaulois dit à sa femme : "Ris, gaule, ris, gaule"
Le gaulois dit à sa femme : "Ris, gaule", et la gauloiserie."

Stellamaris 07/02/2014 23:18



Bonsoir Valentine !


Pour cette rime, elle me semble tout à fait correcte... Quand au ton plus léger, presque familier de cette scène, il est voulu ! Il faut s'imaginer le Colonel, très digne, outré mais ne pouvant
l'exprimer devant la reine, et Gwendal tordu de rire du mauvais tour qu'il lui a joué ! D'ailleurs, je viens de faire lire le poème au joueur qui joue le personnage de Gwendal, il était plié et
il m'a confirmé que c'était exactement ça ! Bises !