Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 18:25

Une maison bénie / / Une maison bénie où chantent les oiseaux, / Où l’accueil qu’on reçoit vous brûle de sa flamme, / Vous transperce le cœur, et le corps, jusqu’aux os, / Jusqu’à, finalement, vous reconstruire l’âme ! / / Ici, de l’amitié coulent les grandes eaux, / C’est un torrent, un oued en crue ! Et je m’exclame : / Une maison bénie où chantent les oiseaux, / Où l’accueil qu’on reçoit vous brûle de sa flamme ! / / Et j’en jubile et ris, comme des damoiseaux / Prêts à tout pour louer leur amour : « Quelle femme, / La plus belle, c’est sûr ! » Dit cet épithalame / / Qu’ils sifflotent au son de flutes, de roseaux ! / Une maison bénie où chantent les oiseaux, / Où l’accueil qu’on reçoit vous brûle de sa flamme, / / Stellamaris

(Photographie : Chez un ami très cher)

(Sonnettin)

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Bonsoir Stell.


Ton poème chante la joie de vivre une telle amitié...Et quelle douceur dans tes mots!


J''entends d'ici les oiseaux! A moins que ça ne soit ceux de mon blog!!!


Bonne soirée et profites-en bien !
Répondre
S


Merci infiniment, Annie ! Bises !



M

Quel beau poëme pour un hôte galant ! Bises Stellamaris.
Répondre
S


Merci Marlou, bises !



T

encore un beau poème


amitié


tilk
Répondre
S


Merci Tilk ! Avec toute mon amitié.



V

Tu ne vois pas ? Les répétitions, qui entraînent non seulement des servitudes dans la formulation, mais aussi des répétitions de mêmes rimes
!
Répondre
S


Sur un poème de 14 vers, ça reste gérable ! Sur une ballade ou un chant royal, là oui, il faut faire attention à bien choisir ses rimes ! Bises !



V

Il a une bien belle maison cet ami, bien confortable et attirante en tous cas ! Mais toi, te voilà encore aux prises avec un sonnet des plus acrobatiques...
Tu me fais penser à ceux qui traversent des ravins sur un fil : le goût de la difficulté ! 


Bravo pour cet exploit...
Répondre
S


Je ne vois pas en quoi il est acrobatique, en fait cette forme est un hybride du sonnet et du rondeau... Mais merci Valentine ! Bises !