Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 21:07

Une saison s'en vient / / Au gré du Clair Ruisseau, voguent les feuilles mortes ; / / Une saison s’en vient, quand une autre s’en va. / Dans la course du temps, que d’innombrables portes ! / Des bornes sur la route, et toujours, les humains / Se lamentent, pleurant « Qu’âpres sont nos chemins ! / Nos plaisirs n’ont vécu pas plus que des cloportes ! » / Au gré du Clair Ruisseau, voguent les feuilles mortes ; / Une saison s’en vient, quand une autre s’en va. / / Pauvres fous sans cervelle ! Apprenez donc des fées / Que la danse est sans fin, éternelle java ! / Ne regardez derrière, et dites donc « Vivat ! », / Que cueillent l’Aujourd’hui vos âmes assoiffées ! / / Au gré du Clair Ruisseau, voguent les feuilles mortes ; / Une saison s’en vient, quand une autre s’en va. / / Les jours suivent les jours. Ô, ru, tu les emportes ! / Ton eau ne s’enfuit-elle, en courant, vers la mer ? / Pourtant ton chant perdure, immuable concert ! / Je suivrai ton exemple au long de leurs cohortes. / / Au gré du Clair Ruisseau, voguent les feuilles mortes ; / Une saison s’en vient, quand une autre s’en va. / / Quand l’on cueille les jours, les heures sont accortes ! / Accueillez donc la vie, et chantez à-tout-va, / Steren Mor vous le dit ! Voyez cette nova / De bonheurs inconnus ; que d’émotions fortes ! / / Au gré du Clair Ruisseau, voguent les feuilles mortes ; / Une saison s’en vient, quand une autre s’en va. / / Stellamaris
Steren Mor : L'Etoile de la Mer, Stella Maris, en breton

Partager cet article
Repost0

commentaires

S


Au gré du clair ruisseau


J'ai parcouru les lignes


Et suivi tous les signes


Dessinés sur ses eaux


Ils figurent le temps


Et des saisons la trace


Avant que ne s'efface


Le souvenir d'antan


 


D'Ut aux Etoiles de mer m'a mené la poésie..



Répondre
S


Et j'aime beaucoup ton petit poème, merci ! Toute mon amitié.



U


Sourire... je savais bien que tu avais un rapport avec les étoiles, mais je ne connais pas le breton :)


Une E.toile vogue de la mer jusqu'au ciber.........


Je t'embrasse Stellamaris.



Répondre
S


Je t'embrasse aussi, Dominique, merci !


 


Bises.



M


Sur le cliché on ne dirait vraiment pas qu'il s'agit d'eau: on dirait du métal ou un tissu métallisé....



Répondre
S


Et pourtant ... Sans-doute est-ce parce qu'elle est magique ! Bises.



V


Très beau poème... Pour une très belle image.



Répondre
S


Merci Valentine ! Bises.



M


N'étant pas puriste, ni si pure que ça non plus  , je me laisse porter par ton chant et aime particulièrement:
" Que cueillent l' Aujourd'hui vos âmes assoiffées" Bien sûr! Je suis à 100% d'accord! Bises, Sterenn Mor!



Répondre
S


Merci Mona ! Bises.



V


Bonjour, stellemaris, j'aime bien ton texte , il résonne du bruit des vagues


 


si je peux me permettre je trouve que concert et mer, ne vont pas ensemble, mais bon, je fais peut-être erreur.


bonne journée et bises



Répondre
S


Merci Vénusia !


Pour concert et mer, c'est sûr, les puristes pourraient tiquer pour la lettre finale qui n'est pas équivalente ...


Bises !



D


Bonsoir Stell, me revoici après quelques jours d'absence et je retrouve ton blog avec plaisir. Magnifique poème : la ronde des saisons, la course du temps, la nature ... les saisons se suivent
inexorablement comme un fleuve qui coule vers la mer ... Ces vers sont très beaux, et je comprends enfin la signification de ta signature. Bises. Danielle



Répondre
S


Merci de tout coeur, Danielle ! Bises.