Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 15:37

Tous les héossiens ne sont pas shaanistes, loin de là ! Lyi, l'héroïne de la nouvelle "La monnaie de leur pièce", une delhion - le seul peuple intelligent d'héossie doté d'ailes - est plutôt du genre guerrière impitoyable...

La monnaie de leur pièce / / Il n’est plus grande ivresse / Que voler dans les airs, / Libre comme mes pairs / Que le soleil caresse ! / / Dans ses engins patauds / L’humain fou nous agresse ; / Que meurent ces rustauds ! / / Se cacher, puis attendre, / Les traquer, les descendre… / J’aime ces jeux létaux ! / / Stellamaris

(Illustration prise sur le site du jeu de rôles Shaan renaissance)

(Shaltinienne)

Repost 0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 16:53

Dans la nouvelle suivante des Chroniques héossiennes, une apprentie shaaniste reçoit l'illumination à l'occasion d'un raid humain sur son village, qui pille et brûle tout ; notamment, son maître y trouvera la mort... (Le shaan est la philosophie religieuse dominante sur Héos ; elle a de nombreux points communs avec notre bouddhisme)

Shaan / / « Pour connaître le shaan, apaise ton esprit. / Les hommes sont venus, ils peuvent, dans leur rage, / Tout brûler, sans merci… Ressasse cet adage : / Pour connaître le shaan, apaise ton esprit ! » / / Mon maître, tu n’es plus, mais malgré ton absence / – Pour connaître le shaan, apaise ton esprit. – / Tes mots sont mon chemin ; et dans le shaan j’avance. / / J’ai tout perdu ; mais c’est ainsi que je renais / Et chaque chose, en ce beau jour, je la connais. / / Quand le shaan est en moi, c’est mon âme qui danse ! / / Stellamaris

(Illustration prise sur le site du jeu de rôle shaan renaissance)

(Variante de shaltinienne)

Repost 0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 14:55

Dans les Chroniques Héossiennes, la nouvelle suivante représente les kelwins, un peuple d'inventeurs ; ici, l'histoire d'une candidate malheureuse à un concours d'engins volants...

La machine qui n’existait pas / / Quand l’inspiration en moi soudain tressaille / Je vois se dessiner, lentement, sous mes yeux / Les plans d’un bel engin, surprenant, merveilleux ; / La médaille est à moi, puis je ferai ripaille ! / / Mes concurrents voudraient voler tous mes secrets ; / Ce sont tous des jaloux, de la sombre racaille ; / Mais je saurai passer au travers de leurs rets ! / / J’ai perdu… Le jury, c’est certain, est pourri ! / Quand j’ai chu, ces salauds, de bon cœur ils ont ri ! / / Seul mon concept représentait un vrai progrès ! / / Stellamaris

(Illustration prise sur le site du jeu de rôles Shaan renaissance, ici)

(Shaltinienne)

Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 18:27

Dans les Chroniques Héossiennes, la nouvelle suivante, "La chasse au ghrüm", nous présente les boréals, un peuple de marins chasseurs intrépides...

La chasse au ghrüm / / Quand terrible est la proie, énorme, bien plus forte / Que le fragile esquif du maître harponneur, / Il faut se concentrer tant que plus rien n’importe / Sinon rester maître de soi malgré la peur. / / Dans ce duel entre deux pairs, qui donc décide / Qui sera le gibier, qui sera le chasseur ? / La chance, le sang froid ou l’océan splendide ? / / Salaire du danger, je l’aime plus qu’aucun, / Cet instant si fugace où deux ne font plus qu’un ! / / Que je plains les terriens et leur vie insipide ! / / Stellamaris

(Illustration prise sur Internet, ici)

(Shaltinienne)

Repost 0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 10:01

Chez les ygwans ou hommes-lézards, une sélection impitoyable permet de déterminer, parmi les plus braves de la tribu, celui qui sera jugé digne de féconder la reine-mère pour une nouvelle ponte de plusieurs milliers d'individus...

D’entre les braves / / Mille s’en furent au désert, / Où la soif était notre épreuve ; / Cent sont ressortis, l’âme neuve / Après avoir vaincu l’enfer. / / Dans la rivière souterraine / Les monstres ont des crocs de fer ; / Dix survécurent à grand-peine. / / Après les combats singuliers, . Je reste seul, vous le voyez. / / Je tremble devant notre reine ! / / Stellamaris

(Illustration prise sur le site du jeu de rôles Shaan Renaissance)

(Shaltinienne)

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 09:18

Dans les Chroniques héossiennes, la nouvelle suivante raconte la mort d'un chef darken. Pour ce peuple de géants guerriers, mourir dans son lit est le pire des déshonneurs...

La mort darken / / Vient mon dernier soupir ; / Tu connais notre loi ; / Mon fils, honore-moi, / Réponds à mon désir. / / Donne-moi mon épée, / Puis frappe sans faiblir / De ta lame trempée. / / Je mourrai dans l’honneur, / C’est ce que veut mon cœur. / / Poursuis mon épopée ! / / Stellamaris

(Illustration prise sur le site du jeu de rôles Shaan renaissance)

(Shaltinienne)

Repost 0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 11:20

Suite de l'illustration des nouvelles des Chroniques Héossiennes...

Dans la nouvelle "Une étrange rencontre", une caravane assoiffée rencontre dans le désert un magicien nomoï, adepte du culte de l'eau. Il a le pouvoir de les désaltérer grâce aux eaux souterraines, mais il ne le fera pas tout de suite, parce que :

Tout ce que l’eau signifie / / Sous les sables du désert / Coule une source secrète ; / À celui dont l’âme est prête / Ce trésor peut être ouvert. / / Que la soif le sanctifie / D’abord, creusant son désir ; / Ainsi qu’il se purifie. / / Il faut presque décéder / Pour pouvoir l’appréhender, / / Tout ce que l’eau signifie. / / Stellamaris

(Illustration : Un nomoï, illustration prise sur le site du jeu de rôles Shaan renaissance)

(Shaltinienne)

Repost 0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 14:42

J'ai terminé l'illustration poétique du roman Trois Lunes. Celui-ci sera inclus dans un recueil de romans et nouvelles, Chroniques Héossiennes ; je commence donc l'illustration des nouvelles.

Le présent poème illustre une nouvelle, Le plus grand des prodiges, qui présente le peuple mélodien, une des races d'Héossie

La vie est un théâtre / / Pour les mélodiens, / La vie est un théâtre ; / Ils aiment se combattre / Par des mots aériens. / / Pariant sans relâche, / Et parfois de grands biens, / Ce vice ne les lâche… / / Ce type de duel / Est comme un rituel ; / / Mes amis, quel panache ! / / Stellamaris

(Illustration prise sur le site du jeu de rôles Shaan renaissance : Un couple de mélodiens)

(Shaltinienne)

Repost 0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 11:04

Dans "Trois Lunes", nos amis sont arrivés au bout de leur quête : le Cercle des Réalités. C'est un puissant artefact magique gravé dans le roc, qui a le pouvoir d'agir sur la réalité et réciproquement. Il représente les dix forces spirituelles fondamentales en Héos. Malheureusement, depuis l'arrivée des humains, le symbole des limbes, la nécrose, a pris un poids démesuré.

Malheureusement, ils n'ont pas le pouvoir de le rééquilibrer... Un homme-dieu est là, qui lui a ce pouvoir. Il est venu là pour augmenter encore ce déséquilibre, mais il est vaincu, et contraint contre son gré à rétablir l'équilibre.

Le cercle des réalités / / C’est un signe puissant, symbole d’équilibre / Quand il fut dessiné ; mais hélas en ce jour / Les limbes ont grandi beaucoup plus qu’à leur tour ; / Forçons les à décroître, Héos renaîtra libre ! / / L’homme-dieu ricanait : « Moi seul ai le pouvoir / D’altérer ce dessin ; en renforçant la fibre / Du glyphe maléfique, adviendra le Grand Soir ! » / / Mais nous l’avons pu le contraindre, à contrecœur, / À rétablir tout comme avant ; jour de bonheur ! / / Un vent nouveau se lève ; il a saveur d’espoir ! / / Stellamaris

(Illustration prise sur le site du jeu de rôles Shaan Renaissance)

(Shaltinienne)

Repost 0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 14:44

Au chapitre 14 de Trois Lunes, une grande bataille oppose héossiens et humains. Malgré leur supériorité numérique, les héossiens auraient été écrasés s'ils n'avaient pas réussis à prendre le contrôle télépathique de morphes de combat (robots dotés d'un cerveau biologique) au service des humains. Ce sont des armimales (animaux dressés à vocation militaire ; certains sont télépathes) qui leur ont permis cet exploit.

La bataille du mont Iyoim / / Comme ils furent nombreux, tous ced héossiens / Qui vinrent affronter les maîtres du carnage / Sur les pentes du mont… Leur fureur, leur courage / Les mirent en échec… Je suis fière des miens ! / / Darkens, kelwins, ygwans, nomoïs… Vaillante troupe ! / Boréals, woons, delhions, félings, mélodiens, / Et même des humains amis de notre groupe… / / Fierté de l’ennemi, parmi leur armement, / Des morphes de combat. Notre plan fut dément : / / Nous pûmes vaincre en les prenant sous notre coupe ! / / Stellamaris

(Illustration : La future illustration de couverture des Chroniques Héossiennes, le recueil qui hébergera le roman Trois Lunes. On y voit, de gauche à droite et de haut en bas : Un delhion, un darken, un humain, un kelwin, une armimale et une féling)

(Shaltinienne)

Repost 0