Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 16:51

 

Aux marins disparus



Après un lourd brouillard, quand enfin vient le soir

Quand le ciel se dégage et je revois la mer

Les marins éperdus retrouvant les amers

S’en retournent au port et leur revient l’espoir


Ils avaient la terreur des écueils assassins

La côte redoutée à nouveau accueillante

Le naufrage évité, vont revoir leurs amantes

Vient le soir vient la paix grâce à Dieu grâce aux saints


Oh combien de marins audacieux et prudents

Amoureux de la mer, et d’un amour ardent

Ne sont points revenus, et pour toujours absents ?


Ô cruel océan, à Chronos comparable

Tu dévores tes fils, tel un dieu implacable

Mais toujours ils reviennent eux qui sont de ton sang


 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 16:47

J’aime l’heure suave ou doucement palissent

Lumières et contours, couleurs, sons et pensers

Quand les oiseaux taisent, oh silence insensé

Les si joyeux trilles, du matin purs délices


Nulle tristesse en ce si pur et doux silence

Nuls regrets du beau jour, dense, faramineux

Être exalté toujours ? Appât vertigineux !

De lenteur et de paix, soir, mes blessures panse


Puis, insensiblement, alors que tout s’éteint

Se lève si pâle, la blonde Séléné

De toute âme esseulée, reine au cœur de satin


La nuit, impérieuse, à la fin tout emplit

Son noir éblouissant, d’étincelles est veiné

Plus un mot. Plus un bruit. Chut ! Tout est accompli


Partager cet article
Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 16:47

Brouillard … Je ne vois qu’à trois pas …

L’inspiration se trouve en moi !

Point de fleurs, rien à déclamer

Et pourtant, besoin de créer


Tous ces courts poèmes, tableaux

Entraînent mon cœur au dehors

Transforment chaque jour en or

De mes yeux éloignent toute eau


Mais, quand je peins ce que je vois

A jamais la source est en moi

Paysage tel un miroir

Renvoie les secrets du boudoir


Ils viennent de mon cœur, la paix

La joie, l’espérance, le rire

A l’entour j’en relis l’aspect

Reflet de ma vie le sourire


Partager cet article
Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 16:46

Vert plus intense

Air tiédi, herbe plus haute

Mai remplace Avril

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 16:45

Premier mai

Zone industrielle désertée

Chevaux, cavaliers

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 16:44

Bateaux à terre, hommes affairés

Préparatifs de voyage


Partager cet article
Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 16:44

Mer calme, nuages

Ombres grises et reflets argent

Brise de mai, douce


Partager cet article
Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 16:42

Herbes roches brillent

Vif parfum d'herbe mouillée

Éclaircie de mai


Partager cet article
Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 16:40

Navire gris se cache

Sous l'ombre grise d'un nuage

Soleil ! Vu !


Partager cet article
Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 16:39

Enfants jouant sur la plage

Sable tiède, douce brise

Goût d’été


Partager cet article
Repost0