Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 22:25

Échoué en ville / / J'échoue en la ville, / Si loin de la mer … / Un sort bien amer, / Ô, vengeance vile / / D’un destin cruel ! / J'échoue en la ville … / Supplice éternel, / / Mais quel dieu du ciel / Crache tant de fiel ? / J'échoue en la ville ! / / Je voguais, tranquille … / Mon cœur est broyé, / Mieux vaut se noyer ! / J'échoue en la ville ! / / Stellamaris

(Photographie : à Paris, non loin de la Porte de Vanves)

(Sonnet mailleté)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Coups de gueule
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 18:17

Un poème en hommage aux autres auteurs des "Ateliers de Poésie Classique" (d'où le nom du groupe, les Apéciens), un forum où je me régale ...Aux Apéciens / / Merveille après merveille, / Tant et tant de joyaux ! / Vous mouillez vos maillots / Tous les soirs, dans la veille, / / Vous, poètes sans peur … / Et moi, je m’extasie / De votre poésie, / Splendeur après splendeur ! / / Vivre de la musique / De chacun de vos vers, / C’est un instant magique ; / / Et, le cœur à l’envers, / J’en vibre et j’en tressaille, / Je succombe et défaille ! / / Stellamaris(sonnet irrégulier)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Chers à mon coeur
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 22:00

Dans le silence du soir / / Dans le silence de ce soir / Doux comme la soie, / Immense est ma joie, / Sans cause que je puisse voir ! / / Elle ne vient de mon vouloir, / C’est lui qui se noie ! / Elle se déploie / Sur tous les murs de mon boudoir / / Intérieur ; – Quelle féerie ! – / Du brocart pour tapisserie ; / Voyez ces reflets / / Chatoyants, autant qu’une moire, / De feu, de pourpre, d’or, d’ivoire … / Mon cœur : un palais ! / / Stellamaris

(Sonnet marotique layé)

(Photographie : crépuscule sur la rade de Brest, ce soir)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Eclats d'âme
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 15:43

Traces de pas / / Sur la vase, une trace de pas / Bientôt, se volatilise … / Ou, parfois, se fossilise ! / De moi, venu le jour du trépas, / / Que restera-t-il ? Peut-être – Ou pas ; / Car je crains la vantardise ! – / Quelques vers ; Ah, qu’on les lise ; / S’ils sont bons, qu’ils servent de repas / / Nourrissant les âmes affamées ! / Oui, mais ces visions enflammées / De dryades au printemps, / / De korrigans, de forêts hantées, / Vivront-elles, dans cent ans ? / Ah ! Que longtemps, elles soient chantées ! / / Stellamaris

(photographie : traces d'oiseau dans la vase)

(sonnet marotique layé)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Eclats d'âme
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 21:50

Espérance / / Noire est l'âme de l’homme, et grande est sa folie : / Partout, rumeurs de guerre et massacres sans fin ; / Et, dans tant de pays, le pauvre meurt de faim ! / Des crimes et des viols, l’esclave que l’on lie … / / Les jours suivant les jours ; toujours, sans aucun frein / Nous le redit la Voix – La seule qu’on entende ! – / Jusqu’à l’écœurement, l'on nous sert ce refrain ! / / C’est vrai … Oui, mais pourtant … Que l’oreille se tende / Et le regard se creuse … Ami, ne peux tu voir / Timidement, sans bruit, apparaître un espoir ? / / Car un simple sourire est brillante lumière, / Un geste fraternel, la ténèbre s’enfuit ; / Tant de gestes de rien, qui ne font pas de bruit : / C’est un feu d’artifice, écrasant la nuit fière ! / / Stellamaris(sonnet polaire)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Eclats d'âme
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 21:44

Le soleil sous la pluie / / La rose de soleil / S’abreuve de l’ondée ; / Elle en est fécondée ; / Quand son teint sans pareil / / De perles se rehausse, / Nous sommes réjouis, / Ébaudis, éblouis ! / Notre âme se rehausse, / / Cette beauté ne ment ! / Ainsi le sentiment, / Cœur de la poésie / / Nous touche d’autant plus / Quand Prosodie, en sus, / Le revêt d'ambroisie ! / / Stellamaris(sonnet irrégulier)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Ma muse
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 18:47

En écho à un poème d'un ami du Maroc ; j'ai utilisé les mêmes mots-rimes ...

Etés hivernaux / / Ce jour, un ami cher, du Maroc, en sueur, / M'écrivit pour se plaindre : « Ô, brûlantes fournaises ! / Comment donc endurer, sans fuir, ces cieux de braises ? » / Ami, viens parmi nous, loin de l’été brûleur ! / / La brume sera douce à ton âme assoiffée, / Et le vent pansera, par ses frais tourbillons, / Les rais de feu gravés par tant de gravillons / Ardents, sur chaque arpent de ta chair étouffée. / / Quelle douce fraicheur, quand la bruine moitit / Toute chose et que tout, en ville, ralentit / Pour en goûter le suc … Oui, l’indolence est reine, / / Car le Ciel nous bénit ! Nous sommes installés / Dans un doux paradis, où même les galets / Et le sable, à la plage, évoquent la fontaine, / / Tant ils sont frais aux pieds ! Ici, quand l’on dit « secs » / L’on parle de biscuits, bien savoureux aux becs, / Qui sustentent si bien les marcheurs de la plaine ! / / Stellamaris

(Photographie : Un remorqueur de haute mer quitte le port de Brest dans la brume, un matin de plein été)

(Sonnet estrambot)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Bretagne que j'aime
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 17:16

L’indien / / « Que fait donc cet indien d’Amérique / Au visage sec comme une trique / Au regard sévère, hiératique / Si loin des siens, sur l’île de Sein ? / / Cet exil se poursuit d’âge en âge ; / Mais pourtant, rassemblant son courage, / Il tient bon, durcissant son visage ; / Fanatique, autant qu’un assassin. / / Comment donc, en chevauchant les vagues, / Nous vint-il ? » « Poète, tu divagues ! / C’est Dahud, qui conçut le dessin / / De ce roc, sa taille en ronde-bosse, / Le sculpta, puis dressa ce colosse / Au son du tambour et du buccin ! » / / Stellamaris

(photographie : Rocher de l'Île de Sein)

(Essai de mariage du sonnet irrégulier et du zégel)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Contes et légendes
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 15:56

Résumé de ma nuit dernière ... Mieux vaux en rire ! Mais c'est vrai que ça fait mal !Ouille ! / / Ma dent / M’élance, / Malchance ! / Ardent / / Supplice, / Tourment / Dément, / Malice / / Du sort … / Car elle / Ne dort ! / / Cruelle, / La nuit / S’enfuit … / / Stellamaris(Sonnet irrégulier)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Divers
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 20:31

À une poétesse qui désespère de son art ...

Souffrance / / Quelle souffrance amère obscurcit donc ton âme, / Que tu puisses ainsi renier ton talent ? / Ce rejet de toi-même est donc si violent / Qu’il reste aveugle et sourd à l’ami qui s’enflamme / / Et toujours s’émerveille, admirant la beauté / Que ta plume fragile, exquise et merveilleuse, / Déverse sans compter, en liqueur douloureuse / Dans le moindre des vers ? Infâme cruauté / / De l’atroce démon du doute qui te ronge ! / Relève toi, bats-toi ! Ce n’est qu’un mauvais songe, / À l’horreur illusoire, un affreux cauchemar ! / Amie, éveille-toi ! Si ta plume est si belle, / C’est ta main qui la tient ! Ton absence est cruelle / Pour nous tous qui t’aimons, plus encor que ton art ! / / Stellamaris

(Sonnet irrégulier)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Chers à mon coeur
commenter cet article