Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 19:30

Sècheresse / / Qu‘il fait soif, ce printemps ! / Que nous manque l’eau vive ! / Nulle averse tardive / Dans le ciel, en suspens, / / N’adoucit les coupants / De la précoce estive, / La saison maladive. / Qu'en souffrent les arpents / / De champs, ou d’herbe fraiche ; / La selve même est sèche ! / Les dragons n’ont plus d’eau ! / / La dryade se terre, / Même le korrig erre / En geignant, sforzando ! / / Stellamaris

(photographie : les Dragons du Clair Ruisseau ne peuvent même plus boire !)

(Sonnet marotique)

Partager cet article
Repost0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 16:33

Impressions de lecture, après avoir dévoré cette série de plus d'une trentaine de romans ...

Le Disque-Monde (Hommage à Thierry Pratchett) / / Une tortue immense arpente l’infini / En portant sur son dos quatre éléphants. Béni / Soit leur fardeau : Ce monde plat, le Disque-Monde ! / / Porté par la tortue, il traverse le ciel. / / Là, rien n’est impossible ! Or donc, y vagabondent / Sœurcières, mages fous, dragons … La vie unit / Même gnomes, nains, trolls, vampires, humains … Ni / Rancunes, ni passé n’arrêtent cette ronde ! / / Portés par la tortue, ils traversent le ciel. / / Pour nous, c’est un reflet, miroir essentiel ! / Leur comédie « humaine », aussi folle que sage / Nous fait rire et frémir ; en goûtez vous le miel, / L’habile métaphore au goût sapientiel ? / Oh, puisse notre terre avoir si beau visage ! / / Stellamaris

(sonnet irrationnel)

Partager cet article
Repost0
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 18:30

Raz de Sein / / De marée en marée, et du profond des âges / Les écueils, les rochers, ici, tracent sillages ! / Et même par beau temps, voyez ces tourbillons ! / / Ici règne Dahud ; la sorcière, la vieille, / / La reine de ces lieux ; sirène, nous croyons ! / Cruelle, sans pitié, sur sa ville elle veille, / Car Ys est sous les flots, savez-vous la merveille ? / Naufrages par milliers ; nombreux nous nous noyons ! / / Ici règne Dahud ; mais l’on bâtit la Vieille / / Pour contrarier ses plans ; et, quand l’on appareille / Pour franchir malgré tout cette porte d’airain, / L’on peut garder espoir que demain s’ensoleille / Sans que, de notre sang, l’onde ne soit vermeille ! / Oui, vraiment, ce phare est le salut du marin ! / / Stellamaris

(Photographie : En doublant le Phare de la Vieille, dans le Raz de Sein)

(Sonnet irrationnel)

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 20:41

Le dieu grec / / Est-ce donc un dieu grec / Au visage aussi sec, / Qui trône dans mon île ? / / Mais que fait-il ici ? / / Ulysse, plein de bile / Dans ses prises de bec / Contre l’Olympe – Oh, mec, / Quel supplice débile – / / Aurait mis pied ici ? / / Et quand bien même, si / C’est vrai, que c’est étrange ! / Il ne les craint ? Voici, / Ces traits sont si bruts, si / Inhumains … Il se venge ! / / Stellamaris

(Photographie : Le rocher dit "Le Sphinx", sur l'Île de Sein)

(Sonnet irrationnel)

Partager cet article
Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 19:17

Le diablotin de la mare aux fées / / Quel est ce diablotin que je vis dans la mare, / Reflet du ciel dans l’eau ? Et comme il est hilare ! / Il semble au paradis, dans la douceur du soir ! / / Est-il donc amoureux ? Ici, règnent les fées ! / / Il est né dans le gouffre où règnent désespoir, / Ténèbres, nuit sans fin, terreur, souffrance et haine, / Que distille sans fin l’abominable haleine / De son aïeul, nommé Satan, ou le roi Noir / / Mais que fait-il ici, riant avec les fées ? / / C’est qu’il s’est échappé ! De sentir étouffées / Ses aspirations, il n'avait supporté ! / Oui, bienheureuses sont les âmes assoiffées, / Dans l’onde frémissante, elles ont, pour trophées, / Les dames de l’eau vive et du nouvel été ! / / Stellamaris

(Photographie : Reflets dans la Mare aux Fées)

(Sonnet irrationnel)

Partager cet article
Repost0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 10:40

Je me suis rendu compte que, dans la version publiée hier, je n'avais pas respecté l'alternance des rimes ... C'est corrigéhttp://img66.xooimage.com/files/2/c/b/lune-de-sang-28eca1d.jpg

(Sonnet irrationnel)

Partager cet article
Repost0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 16:45

Lune de sang / Lune de sang … / Appel puissant / Au fond de l’âme, / / Qui, fort, résonne ! / / Ô, vive flamme ! / Resplendissant, / Incandescent / Épithalame, / / Mon cœur résonne ! / / Ce cor qui sonne / Me transfigure, / Je m’abandonne / À ce cyclone / De grâce pure ! / / Stellamaris

(Photographie : Lever de lune à Brest, avant-hier)

(Sonnet irrationnel)

Partager cet article
Repost0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 10:29

J’arpenterai le ciel / / Sans craindre aucune chute, / Sereinement, sans lutte, / J’arpenterai le ciel / / Pour cueillir des poèmes / / À l’école d’Ariel ; / Et son chant – Son contre-ut : / Un puissant uppercut / Suave comme miel – / / Nourrira mes poèmes ! / / Mes sons et mes phonèmes / Vous donneront-ils faim / Des divines bohèmes / Qu’aux paradis suprêmes / Les saints goûtent sans fin ? / / Stellamaris

(Photographie : dans le ciel de Brest)

(Sonnet irrationnel)

Partager cet article
Repost0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 07:46

http://img73.xooimage.com/files/4/1/7/un-courant-d-air-28d1d46.jpg

(sonnet irrationnel)

(photographie : château de Kerjean à Saint-Vougay)

Partager cet article
Repost0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 12:54

La route infinie / / Vois, elle est infinie ! / Notre route bénie / Se tend vers l’horizon / / Droite, à perte de vue, / / Sans rime ni raison ; / D’hier, elle est bannie … / Merveilleuse avanie, / Et sublime oraison / / Quand, à perte de vue / / Vers demain, sans bévue / L’on file, sans fléchir ! / L’âme, vers l’imprévue, / Merveilleuse entrevue, / Se tend, sans défaillir ! / / Stellamaris

(sonnet irrationnel)

(photographie : route sur le plateau du Finmark dans le Grand Nord Norvégien)

Partager cet article
Repost0